• APB (Admission Post-Bac) s'appellera désormais "Parcours sup"

    La procédure d’admission dans l’enseignement supérieur se transforme

    Le Plan étudiants propose un accompagnement de la terminale jusqu’à la fin de la licence aux lycéens et aux étudiants.

    Le renforcement de l’orientation au lycée a pour ambition de mieux accompagner les élèves dans la conception de leur projet d’avenir et de les aider à faire des choix pertinents pour réussir dans l’enseignement supérieur.

    L’accompagnement des lycéens est ainsi renforcé, avec principalement :

    • La possibilité de désigner deux professeurs principaux en classe de terminale ;
    • La mise en place de deux semaines de l’orientation dans les lycées ;
    • La consolidation du rôle du conseil de classe en matière d’orientation.
      Le rôle du conseil de classe dans l’orientation des élèves de terminale est renforcé. Les équipes éducatives engagent un dialogue avec les lycéens au cours de l’année afin de les accompagner dans la formulation de leurs vœux de poursuite d’études. Le deuxième conseil de classe examine tous les vœux avec bienveillance et confiance dans le potentiel de chaque élève pour contribuer aux avis que le chef d’établissement porte sur la fiche Avenir.

    Ces nouveautés ont pour objectifs de :

    • Stimuler la réflexion des élèves sur leur projet scolaire et professionnel ;
    • Personnaliser l’accompagnement des élèves ;
    • Favoriser une construction progressive des projets d’orientation des lycéens ;
    • Assurer une meilleure continuité avec l’enseignement supérieur ;
    • Donner davantage de cohérence à la mobilisation de tous les acteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur en faveur de l’accompagnement à l’orientation.

     

    APB (Admission Post-Bac) s'appellera désormais "Parcours sup"

     

    Télécharger « 2017_Plan Etudiants.pdf »

     

    La nouvelle plateforme d'admission post-bac s'appellera "Parcours sup", a annoncé mardi 21 novembre, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

    "L'élève aura toujours le dernier mot dans le choix de sa filière mais devra faire confiance à l'université et aux enseignants sur le chemin à parcourir pour le parcours qu'il souhaite obtenir", a souligné Mme Vidal.

    Elle a reconnu qu'une université pourrait décider de ne pas accepter un étudiant si le nombre de demandes excédaient toujours les capacités, "malgré le nombre de places qu'on va ouvrir dans les établissements et malgré les différents dispositifs pour accueillir les étudiants dans les filières en tension".

    21/11/2017 Le Point

     

    La nouvelle plateforme sera accessible le 15 janvier 2018.
    Les lycéens pourront formuler des vœux à compter du 22 janvier.

    La plateforme précisera également les attendus de chaque formation permettant de faire du sur-mesure dans ses choix d’orientation. Ces attendus, qui s’appuieront sur un cadre national, correspondent aux connaissances et aux compétences qui sont nécessaires à un lycéen pour réussir dans l’enseignement supérieur. Ils prennent en compte les résultats scolaires mais aussi le projet ou encore la motivation.

    Tous les bacheliers conservent la liberté de choisir la formation de leur choix mais les universités pourront leur proposer des parcours personnalisés, adaptés à leur profil, afin de leur donner toutes les chances de réussir.

    Sur la plateforme, les élèves ne pourront pas formuler plus d’une dizaine de vœux pour éviter toute forme d’orientation par défaut. Les règles de formulation des vœux (nombre minima, maxima, type de vœux, etc.) seront précisées avant l’ouverture de la plateforme. Les vœux ne seront pas classés. Chacun d’entre eux doit donc être souhaité et motivé. Au sein des vœux émis par un bachelier, on distingue comme aujourd’hui deux types de formation : les formations sélectives (CPGE, BTS, DUT, écoles…) et les formations non sélectives.

    Dans les deux types de formations, les dossiers et les projets des lycéens, notamment la fiche Avenir, sont consultés par les équipes des établissements où ils souhaitent étudier.

    Qu’est-ce qu’une fiche Avenir ?

    Une fois que les lycéens ont formulé leurs vœux sur la plateforme, les professeurs formulent pour chacun des vœux une appréciation sur les résultats dans leur discipline. Les professeurs principaux en font la synthèse, ce qui permet d’éclairer le chef d’établissement qui émet un avis sur chacune des fiches Avenir d’un candidat au lendemain du deuxième conseil de classe. Ces fiches sont alors transmises via la nouvelle plateforme d’admission aux établissements d’enseignement supérieur qui les étudient.

    Le tirage au sort est supprimé, tout comme l’algorithme d’affectation automatique.

    Les formations sélectives conservent leur capacité à refuser un candidat. Le lycéen peut recevoir trois types de réponses : « Oui », « En attente » d’un désistement ou « Non ».

    Les formations non-sélectives n’ont pas la possibilité de refuser un bachelier si des places restent vacantes. En revanche, elles peuvent conditionner l’inscription à l’acceptation d’un parcours pédagogique spécifique dans le cas où elles estiment que le bachelier ne maîtrise pas les attendus requis. Le lycéen reçoit alors la réponse « Oui, si ».

     

    À noter :

    Afin de lutter contre l'échec en licence, le premier cycle universitaire sera modulable (+ ou - 3 ans) avec notamment une éventuelle remise à niveau à l'entrée à l'université.

    Un semestre ou une année de césure pourront également être ouverts à chaque étudiant pendant la licence.

    À savoir :

    C'est dans le cadre de la présentation de ce « plan Étudiants » qu'a également été annoncé pour la rentrée universitaire 2018 le rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale. À la rentrée 2019, cette réforme s'appliquera aussi à l'ensemble des autres étudiants.

    http://www.education.gouv.fr/cid122039/plan-etudiants-accompagner-chacun-vers-la-reussite.html

    http://www.ac-amiens.fr/1749-plan-etudiants.html

    http://www.terminales2017-2018.fr/

     

    Calendrier prévisionnel spécifique à la classe de terminale en 2018

    APB (Admission Post-Bac) s'appellera désormais "Parcours sup"

    Attention, certaines formations recrutent en dehors du portail nationale (écoles de commerce, Sciences po, écoles d'art…). Pour y postuler, rendez-vous sur les sites des écoles pour connaître leur calendrier et leurs modalités de recrutement.

    Phase d’information : novembre – décembre 2017

    • Première semaine de l’orientation : les élèves s’informent.
    • Conseil de classe du premier trimestre. Il prend connaissance des intentions d’orientation des élèves et émet des conseils et des recommandations.

    Phase des vœux : janvier–mars 2018

    Tout au long du deuxième trimestre : les élèves poursuivent leur réflexion accompagnée par les deux professeurs principaux.

    • 15 janvier 2018 : ouverture et découverte de la nouvelle plateforme. Des tutoriels expliquent son fonctionnement ainsi que la procédure. Les lycéens peuvent également accéder à des ressources et informations sur les filières de l’enseignement supérieur.
    • 22 janvier - 13 mars inclus : les lycéens saisissent leurs vœux sur la plateforme.
    • 14 mars - 31 mars inclus : renseignement des fiches Avenir par les professeurs. Conseils de classe avec examen des vœux des lycéens ; le chef d’établissement émet via la plateforme un avis pour chaque vœu et transmet la fiche Avenir aux différents établissements d’enseignement supérieur.

    Phase de réception et d’acceptation des propositions : avril-juin 2018

    • À partir du 4 avril : les établissements d’enseignement supérieur analysent les dossiers.
    • Fin mai : les lycéens reçoivent les réponses à leurs vœux. L’acceptation des propositions se fait au fur et à mesure qu’ils les reçoivent. Pendant les épreuves écrites du baccalauréat, ils n’en reçoivent plus pour qu’ils puissent se consacrer à l’examen mais peuvent continuer à répondre aux propositions déjà reçues. La procédure reprend à l’issue de l’examen.

    Procédure complémentaire : juin-septembre 2018

    • Dès la fin des épreuves écrites du baccalauréat, ouverture d’une procédure complémentaire pour permettre à ceux qui n’ont pas encore obtenu d’affectation de faire de nouveaux vœux sur des formations qui ont encore des places vacantes.
    • Dès la parution des résultats du baccalauréat, une commission pilotée par le recteur se réunit afin d’entamer avec les lycéens sans proposition une nouvelle réflexion devant déboucher sur une proposition d’affectation la plus proche possible de ses vœux d’origine (il peut s’agir d’une formation différente mais dans le même domaine).
    • 21 septembre : fin de l’affectation, inscription administrative et pédagogique de tous les bacheliers.

     

    APB (Admission Post-Bac) s'appellera désormais "Parcours sup"

     

     

    « Semaine de la persévérance scolaire du 4 au 8 décembre 2017FORUM du lycéen à l'étudiant - Megacité AMIENS - du 25 au 27 janvier 2018 »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,