• Lancement Ingénieuses 2018. Davantage de jeunes filles en écoles d'ingénieurs !

    Pour la huitième année consécutive, la CDEFI est heureuse d’annoncer le lancement de son opération de communication Ingénieuses. Ce projet créé en 2011, a pour ambition de favoriser l’orientation des jeunes filles vers les formations scientifiques et technologiques et les carrières d’ingénieur-e-s.

    CDEFI



    Les appels à projets et à candidatures sont ouverts mardi 9 janvier 2018 et s’achèveront le 8 mars 2018 à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

    Lancement de l'opération Ingénieuses'18. Davantage de jeunes filles en écoles d'ingénieurs !

    Ces appels concernent :
     
    • Toutes les écoles d’ingénieur-e-s accréditées par la CTI. Elles sont invitées à présenter un ou plusieurs projets répondant a minima à l’un des objectifs de l’opération. Les projets peuvent être initiés par l’équipe de direction de l’école, par le personnel administratif ou enseignant, par des étudiant-e-s seul-e-s ou en groupe, par les bureaux des élèves, etc. Personnels et étudiant-e-s, hommes et femmes, peuvent ainsi concourir et tenter de remporter le prix de l’école la plus mobilisée (500 euros), le prix du projet le plus original (500 euros), ou le prix pour l’enseignement de l’égalité femmes-hommes (500 euros).  Lien de téléchargement du formulaire.

     

    • Les élèves-ingénieures en formation au sein d’une école d’ingénieur-e-s accréditée par la CTI sont invitées à présenter leur candidature au prix de l’élève-ingénieure France. Ce prix, d’une valeur de 1 000 euros, est destiné à récompenser une élève ingénieure dont le parcours, les ambitions et l’investissement associatif, sont des exemples pour les plus jeunes. Lien de téléchargement du formulaire.

     

    • Les élèves-ingénieures en formation au sein d’une école d’ingénieur-e-s membre de l’AUF dans les pays du Maghreb, sont également invitées à présenter leur candidature au prix de l’élève ingénieure Maghreb. Ce prix, d’une valeur de 1 000 euros géré par l’AUF, récompensera également le parcours, les ambitions et l’investissement associatif d’une élève. Les candidatures sont à adresser directement à l’AUF qui sélectionnera les candidates. La lauréate sera invitée à Paris pour assister à la cérémonie. Lien de téléchargement du formulaire.

     

    • Les femmes ingénieures en activité sont invitées à présenter leur candidature au prix de la femme ingénieure. Ce prix, d’une valeur symbolique de 500 euros, vise à valoriser le parcours professionnel d’une ingénieure qui, par son ambition, ses choix personnels et professionnels et son engagement pour la mixité des métiers d’ingénieur-e-s, est à même de devenir l’ambassadrice de sa profession auprès des jeunes fille. Lien de téléchargement du formulaire.

     

    Un jury composé d’experts se réunira en avril 2018 et sélectionnera les nominé-e-s dans chaque catégorie. Les lauréat-e-s se verront remettre leur prix lors d’une cérémonie publique le 18 mai 2018.

    Pour de plus amples informations sur l’opération Ingénieuses et les précédentes éditions : http://www.cdefi.fr/activites/le-concours-ingenieuses. 
     
     

    Parcours de femmes ingénieures (Onisep) :

    Ingénieuses'15_Azza Jabnoun

    Azza Jabnoun, élève en 1re année de cycle ingénieur à Polytech Paris Sud (2015)

     

     "J’ai toujours voulu travailler dans les sciences et je cherchais une formation et un métier où je pourrais réfléchir par moi-même. J’ai choisi d’intégrer une école d’ingénieurs car c’est un diplôme porteur.  Après deux ans de prépa intégrée, j’ai choisi la spécialité informatique et j’envisage plus tard de me spécialiser dans la sécurité. J’ai eu quelques remarques de certains garçons de ma promo doutant de ma légitimité en informatique parce que je suis une fille. Un camarade m’a dit une fois que ce n’était pas à moi de le corriger, et j’ai bien senti que le sous-entendu était ‘parce tu es une fille.’ Nous sommes 10 filles sur 40 élèves en informatique. Mais je ne me sens pas atteinte par ce genre de propos car mon école encourage autant les filles que les garçons. Je me sens aussi légitime que mes camarades, et mon diplôme d’ingénieurs en sera la preuve. C’est juste désolant que les mentalités mettent du temps à changer chez les jeunes !"

     

    Ingénieuses'15_Marie-Anne Taffin

    Marie-Anne Taffin, responsable du secrétariat technique de la direction de la chaîne de traction chez PSA (2015)

     

    "J’ai toujours aimé les sciences et je voulais devenir médecin, mais voir un ami préparer le concours de médecine l’année où je passais le bac m’a découragée étant donné le nombre d’étudiants en 1re année et le numérus clausus si petit. Comme je m’intéressais de près à la Formule 1, j’ai cherché des écoles qui pourraient me permettre de m’orienter vers ce secteur. J’ai découvert l’Estaca, une école d’ingénieurs spécialisée dans les transports que j’ai intégrée tout de suite après le bac. Une fois mon diplôme en poche, j’ai poursuivi mes études à l’IFP School pour une année de spécialisation, puis j’ai été recrutée chez PSA. En tant que femme, j’ai l’impression d’avoir davantage dû faire mes preuves.  Au premier contact, certains se demandent ce que fait une femme dans ce domaine et si elle peut être pertinente. Mais ce n’est pas parce qu’il n’y a que des hommes qu’il ne faut pas s’orienter vers la technique. Je ne regrette pas mon choix : ce que j’aime dans la technique, c’est qu’elle est en perpétuelle évolution. Il ne faut pas hésiter, il y a de la place pour les femmes ingénieures !"

     
    « Ouverture du BTSA Aménagements Paysagers spécialité entretien des terrains de sportsÀ la rentrée 2018, sept Brevets de techniciens supérieurs sont rénovés et changent de nom. »