• Lycée : conservation des notes et redoublements dans l'établissement d'origine

    Sources : education.gouv.fr, éduscol

    Deux bonnes nouvelles ont été publiées, mardi 27 octobre 2016 au Journal officiel, pour les lycéens qui préparent la prochaine édition du bac :

    • La conservation des notes
    • Droit à redoubler dans son établissement d’origine

     

    La possibilité de préparer une nouvelle fois le baccalauréat dans le même lycée :

    A compter de la rentrée 2016, les élèves ayant échoué aux examens des voies générale, technologique et professionnelle (baccalauréat, BT, BTS, CAP) seront autorisés à les préparer à nouveau dans l'établissement dans lequel ils étaient précédemment scolarisés.

    Tout élève ayant échoué à l'examen se voit offrir, à la rentrée scolaire qui suit cet échec, le droit à une nouvelle préparation de cet examen dans l'établissement dont il est issu. Ce droit s'exerce l'année qui suit immédiatement l'échec et une seule fois.

    Les candidats qui ont échoué à l'examen pourront demander le bénéfice de la conservation des notes égales ou supérieures à 10, pendant les cinq sessions suivantes.

    Le bénéfice de notes s'effectue, à la demande du candidat, lorsqu'il se présente dans la même série, pour chacune des épreuves du premier groupe (qui comprennent les épreuves obligatoires, dont les épreuves anticipées et les épreuves terminales, ainsi que, le cas échéant, les épreuves facultatives). Le candidat bénéficiaire de la conservation de notes, admis à l'issue des épreuves, peut se voir délivrer une mention.

     

    La conservation des notes est ouverte à tous les candidats, inscrits sous statut scolaire ou non scolaire, qui ont échoué à l’examen et qui se représentent dans la même série.

    Si vous êtes inscrit au CNED 

    En cas d’échec à l’examen,  vous pourrez  vous réinscrire en classe complète réglementée, c’est-à-dire en statut scolaire l’année suivante, tout en étant dispensé des matières dont vous conservez la note au baccalauréat.

    Pour cela, Il faut communiquer au CNED une copie de la confirmation d’inscription au baccalauréat mentionnant cette conservation.

    Si vous êtes en candidat libre, vous aurez toujours la possibilité de conserver vos notes, également pendant 5 sessions.

     

    Attention : le choix de conserver le bénéfice des notes est définitif.

     

    Décret n° 2015-1351 du 26 octobre 2015 modifiant les dispositions du code de l'éducation relatives à la préparation aux examens des voies générale, professionnelle et technologique des lycées et à la délivrance du baccalauréat (JO du 27/10/2015 et BOEN n°40 du 29/10/2015)

     

    Ce décret s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire et contre les sorties sans diplôme du système éducatif. Le droit de conserver les notes égales ou supérieures à dix et le droit au redoublement dans l'établissement d'origine sécurisent le parcours des élèves vers la certification et préservent toutes leurs chances quant à la poursuite d'études. Le décret prévoit ainsi pour les modalités la délivrance du baccalauréat et la préparation aux examens des lycées, les évolutions suivantes.

     

    http://www.education.gouv.fr/cid94828/la-conservation-des-notes-au-baccalaureat-general-et-technologique-a-partir-de-la-session-2016.html

     

    Les mentions sont attribuées aux candidats obtenant le bac dès le 1er groupe d’épreuves :

    • assez bien (12/20 ou plus)

    • bien (14/20 ou plus)

    • très bien (16/20 ou plus)

    Les mentions peuvent jouer un rôle important lors de l’orientation vers certaines filières de l’enseignement supérieur.

    Les bacheliers technologiques ayant obtenu la mention "bien" ou "très bien" sont admis de droit dans les spécialités de BTS/BTSA ou de DUT correspondant à leur profil de bac.

    Autre avantage : les bacheliers boursiers sur critères sociaux ayant obtenu leur bac avec mention "très bien" bénéficient du complément "aide au mérite". Seule condition : être inscrit dans un établissement ou une formation habilités à recevoir les boursiers.

    Les enseignements facultatifs

    Pour gagner des points, choisir de passer un enseignement facultatif (ou 2 au maximum), dont seuls les points supérieurs à 10/20 sont pris en compte, peut être une stratégie payante.

    « Entrer dans le SUP après le bac, Rentrée 2017Licences Professionnelles (Bac+3) »