• Nouvelle filière d’excellence santé dans l’académie d’Amiens

    L’ARS de Picardie et le Rectorat de l’académie d’Amiens créent la première filière d’excellence santé.

    L’Agence régionale de santé, Hauts-De-France,  a pour mission de mettre en place la politique de santé dans la région.

    La filière d’excellence santé accompagne les lycéen(ne)s picard(e)s souhaitant effectuer des études de santé. La sélection se fait sur critères sociaux et d’excellence.

    • Lutter contre la démédicalisation de certains territoires

    • Un accompagnement dès la classe de 2nde

     

    La filière d’excellence santé est l’une des mesures initiées par l’ARS de Picardie pour lutter contre la démédicalisation de certains territoires. Elle est créée conjointement par l’Agence et le Rectorat de l’académie d’Amiens, en partenariat avec l’Université de Picardie. Cette innovation permettra à des jeunes picards d’augmenter leurs chances de réussite dans les formations santé, notamment les études de médecine. La filière d’excellence est aussi un pari sur l’avenir : en ayant leurs attaches familiales et amicales dans la région, ces futurs professionnels de santé seront d’autant plus enclins à s’y installer.

     

    La filière d’excellence santé accompagnera des jeunes picards de la classe de seconde à la première année commune aux études de santé (PACES - filières médecine, dentaire, pharmacie, sage-femme). Elle bénéficiera à des lycéens volontaires puis à des étudiants sélectionnés sur critères sociaux et d’excellence, avec plusieurs objectifs : tout d’abord démystifier les cursus santé et donner l’envie de s’engager, puis anticiper les savoirs, les méthodes de travail et les prérequis pour réussir ces parcours très sélectifs.



    La filière d’excellence, les cursus et les métiers de la santé seront présentés en classe de seconde. Des enseignements hebdomadaires spécifiques seront dispensés aux élèves identifiés en première S et en terminale S. Ils viseront à accroitre leur capacité de travail, à appréhender les notions nouvelles dispensées lors de la PACES et le contexte de la vie étudiante. Des séminaires et des activités complémentaires seront proposés pendant des périodes de vacances. Parmi les mesures d’accompagnement, un binôme enseignant/professionnels de santé interviendra auprès des élèves, tout au long de ce programme.
    En PACES, quelques dizaines d’étudiants sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement spécifique : tutorat par des étudiants des années supérieures, renforcement des connaissances, soutien logistique, internat.

    Les lycées qui ont mis en place la filière Excellence santé dans l’académie d’Amiens :

    • Lycée Paul Claudel de Laon
    • Lycée Gay Lussac de Chauny
    • Lycée Joliot Curie d’Hirson
    • Lycée Condorcet (élargie au réseau) de Saint-Quentin
    • Lycée François Truffaut de Beauvais (qui accueille les élèves du lycée Langevin)
    • Lycée Jean Racine de MontDidier

    Tous les lycées proposent des cours en 1èreS et en TS.

     

    La filière Excellence santé permet en effet de renforcer et enrichir les actions de l’ARS et de la Région pour remédier au manque de médecins en Picardie. Elle a été labellisée Cordées de la réussite mises en place dans l’académie d’Amiens, dans le cadre d’un dispositif national dont l’objectif est de promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes dans l’enseignement supérieur.

     

    La filière d’excellence, une première en France pour lutter contre les déserts médicaux

    La Picardie est une des régions de France où la densité en professionnels de santé est la plus faible. Une étude récente* de l’INSEE et de l’ARS de Picardie montre par ailleurs que la région aura un besoin potentiel de 700 nouveaux médecins généralistes d’ici 2020, et que près d’un médecin généraliste sur deux sera à remplacer dans les sept ans à venir.

    La filière d’excellence santé est l’une des trente mesures mises en œuvre par l’ARS de Picardie pour lutter contre la démédicalisation de certains territoires. Outre sa dimension sociale, cette innovation est aussi un pari sur l’avenir : un jeune professionnel de santé formé en Picardie sera d’autant plus enclin à y exercer s’il est d’origine picarde, s’il a ses attaches familiales et amicales dans la région.

     

    Les cordées de la réussite : promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes dans l’enseignement supérieur

    Le dispositif des Cordées de la réussite a été créé dans l’ensemble des académies en 2008 pour promouvoir l’égalité des chances et la réussite des jeunes, notamment de ceux qui sont issus des quartiers de la politique de la ville, face à l’entrée dans l’enseignement supérieur. Pour ce faire, les Cordées de la réussite mettent en place un ensemble de partenariats entre un ou plusieurs établissements d’enseignement supérieur (grandes écoles, universités), des lycées à classes préparatoires, des lycées et des collèges. Les partenariats peuvent prendre la forme d’actions multiples, comme le tutorat ou l’accompagnement culturel. Ce dispositif, qui vise à guider les élèves qui en ont la motivation et les capacités vers des parcours d’excellence, a connu depuis 2008 un important développement sur le plan national, à la fois sur en termes quantitatifs et en termes qualitatifs.

    Les Cordées de la réussite créées dans l’académie d’Amiens reflètent bien le dynamisme observé au niveau national. Le dispositif a été mis en place par les services concernés du rectorat en 2008, en partenariat avec les services décentralisés de la Politique de la ville dans les trois départements de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme. Elles étaient au nombre de 10 en 2013-2014. La onzième cordée a été officialisée à la rentrée 2014 et la douzième cordée, animée par l’UPJV et visant à promouvoir les études supérieures de santé – médecine, a été officialisée en septembre 2015.

     

    http://www.ars.hauts-de-france.sante.fr/L-ARS-de-Picardie-et-le-Rector.177414.0.html

    http://www.ac-amiens.fr/1024-accueil-des-etudiants-en-paces-filiere-excellence-sante.html

     

     

    « Licences Professionnelles (Bac+3)Mermoz : une nouvelle bourse de mobilité pour les étudiants des Hauts-de-France »