• Parcoursup, le point sur les principales étapes de la procédure

    La plateforme Parcoursup, qui succède à Admission post bac pour s’inscrire dans le supérieur, ouvre lundi 15 janvier 2018. Les élèves de terminale, ainsi que les étudiants qui souhaitent se réorienter en première année d’études supérieures, pourront s’y inscrire et y formuler leurs vœux d’orientation à partir de lundi 22 janvier.

    Parcoursup, entrez dans l'enseignement supérieur

    http://www.parcoursup.fr/


     

    Parcoursup : les étapes clés de la procédure d’admission 2018 à respecter

    Vous souhaitez vous inscrire en première année d’études supérieures via le site Parcoursup. Respectez bien ce calendrier !

    Les horaires indiqués sont ceux de France métropolitaine (GMT+1).

    15 Janvier 2018
    Ouverture de la plateforme d’admission Parcoursup

    22 Janvier au 13 Mars 2018 18H00 
    Formulation des vœux (10 vœux maximum) sans les classer

    Jusqu’au 31 Mars 2018 inclus
    Constitution des dossiers
    Confirmation des vœux

    22 Mai au 21 Septembre 2018 inclus
    Accès aux décisions des établissements de formation
    Réponse aux propositions d’admission
    Attention : suspension des propositions d’admission pendant la durée des épreuves écrites du baccalauréat

    26 Juin 2018
    Ouverture de la phase complémentaire

    Eté 2018
    Inscription administrative dans la formation

    21 Septembre 2018 inclus
    Fin de la procédure

     

    Le point sur les principales étapes de la procédure, et le calendrier des dates à retenir jusqu’en septembre, avec cette infographie :

    Parcoursup, la plate-forme qui succède à Admission post bac, ouvre aujourd'hui, le 15/01/2018

     

     

    Parcoursup : 10 infos à lire avant de vous inscrire

    www.letudiant.fr Publié le 08.01.2018

    1. Combien de vœux puis-je faire ?

    Vous pouvez formuler 10 vœux maximum. Néanmoins, pour certaines formations à faibles effectifs (BTS, prépas…) ou très demandées (licence de droit, STAPS, PACES…), vous aurez la possibilité de faire un "vœu multiple". Ce souhait vous permettra de postuler à plusieurs cursus similaires, chacun comptant pour un "sous-vœu". Attention toutefois, cette possibilité est limitée à 10 sous-vœux par vœu multiple, avec un maximum de 20 sous-vœux au total.

    En revanche, il n'y a pas de nombre de vœux minimum à faire. Le système précédent, où les bacheliers généraux devaient choisir a minima une licence à pastille verte, n'existe plus dans Parcoursup. Mais ce n'est pas parce que vous ne ferez qu'un seul vœu que cela "forcera" le logiciel à vous l'accorder ! Mieux vaut réfléchir à plusieurs voies possibles, en particulier si vous visez des formations sélectives.

    Vous pouvez créer votre dossier de candidat Parcoursup et formuler vos vœux à partir du 22 janvier, et jusqu'au 13 mars 2018.

    2. Est-ce que je peux postuler en dehors de mon académie ?

    Pour les formations sélectives, comme les écoles d'ingénieurs, les écoles d'architecture, les prépas, etc., vous postulez où bon vous semble.

    Pour les licences, la règle d'affectation de Parcoursup reste l'académie où vous avez passé le baccalauréat, mais vous avez possibilité de postuler en dehors de cette zone géographique. Le ministère de l'Enseignement supérieur invite toutefois à la prudence. Seule une poignée de bacheliers – dont le nombre est fixé par les recteurs – verront leur dossier accepté.

    3. Comment savoir si une formation recrute via Parcoursup ?

    Quelque 13.000 formations sont sur le portail national. Pour trouver lesquelles, rendez-vous sur le site, cliquez sur l'onglet “Les formations” puis sur le lien “Rechercher une formation sur la plateforme”. Entrez les critères de votre choix et lancez la recherche. Voyez si ce que vous cherchez apparaît ou non dans les résultats.

    Beaucoup d'écoles, très majoritairement privées, préfèrent conserver leur propre calendrier de recrutement et ne sont pas sur le portail national. Pour ces écoles hors Parcoursup, il faut suivre la procédure de candidature indiquée sur le site de l'établissement visé (souvent dans la rubrique “Admission”).

    Parmi les écoles publiques qui ne sont pas encore sur Parcoursup : les dix IEP (instituts d'études politiques) ou encore l'université Paris-Dauphine (qui a le statut particulier de "grand établissement"). Elles devront entrer sur le portail national au plus tard en 2020.

    4. Dois-je classer mes vœux par ordre de préférence ?

    Non. Vous n'avez pas à classer votre liste de vœux par ordre de préférence. C'est au moment de la phase d'admission, à partir du 22 mai, que vous aurez peut-être un choix à faire entre plusieurs propositions.

    5. Que mettre dans mes candidatures ?

    Vous avez jusqu'au 31 mars pour compléter vos candidatures électroniques. Pour chacune d'elle, on vous indique les pièces à fournir : bulletins de notes, appréciations des professeurs, motivation… Un espace sur la plateforme baptisé "projet de formation motivé" vous permettra de rédiger un projet pour chaque vœu exprimé. Un document qui "vaudra lettre de motivation", selon le ministère de l'Enseignement supérieur.

    Les formations sélectives peuvent également vous demander un CV (vous le remplissez sur Parcoursup et il sert pour toutes les formations qui le demandent). Certains établissements recrutent sur concours ou entretiens : pour compléter votre dossier, il faudra parfois effectuer un règlement, qui représente des frais de candidature liés à l'organisation de ces épreuves. Si vous ne réglez pas ces frais, votre candidature ne sera pas prise en compte.

    6. Quelles réponses vais-je recevoir des formations ?

    Pour chaque vœu de licence, vous aurez dans Parcoursup trois réponses possibles : "oui", "oui, si" ou "en attente". L'université ne peut pas vous répondre "non". Elle répond "oui" si votre profil correspond aux attendus pour réussir dans la filière demandée. Elle répond "oui, si" dans le cas où vous pourrez suivre la licence à condition de suivre un parcours personnalisé (modules de renforcement, licence en quatre ans…). Si la capacité d'accueil est dépassée, le logiciel de Parcoursup vous met "en attente". Si des places se libèrent, vous verrez alors la proposition "oui" ou "oui si" s'afficher pour vous.

    Pour chaque vœu en formation sélective (classes préparatoires, BTS, écoles d'ingénieurs…), les établissements peuvent répondre par : "non", "oui" ou "en attente". Ils examinent votre dossier selon leurs critères propres, indiqués dans leur fiche sur Parcoursup (notes, appréciations des professeurs, motivation, CV, concours d'épreuves écrites et/ou orales…). Ils peuvent refuser votre candidature si vous n'avez pas le niveau requis, l'accepter, ou vous mettre sur liste d'attente.

    7. Comment les universités vont-elle faire leur choix ?

    Les universités vont s'appuyer sur les "attendus" définis au niveau national puis, dans certains cas, affinés avec des spécificités locales, pour déterminer si vous avez le profil pour réussir dans la licence demandée. Elles prendront également en compte votre motivation (espace "projet de formation motivé" à remplir pour chaque vœu), ainsi que l'avis du conseil de classe de terminale, via la fiche Avenir.

    8. Qu'est-ce que la fiche Avenir ?

    La fiche "Avenir" est l'un des éléments qui sera pris en compte dans l'examen de votre dossier de candidature par les établissements d’enseignement supérieur. C’est sur ce document que le conseil de classe donnera son avis sur les vœux d’orientation que vous avez formulé sur Parcoursup.

    Cette fiche devrait comporter plusieurs éléments comme votre classement dans chacune de vos matières, ainsi que la moyenne des notes que vous avez obtenues au cours des deux premiers trimestres de votre année de terminale. Les professeurs y formuleront également leur avis sur votre méthode de travail, votre autonomie, votre capacité à vous investir, votre esprit d'initiative… Ce document sera transmis aux universités où vous avez postulé.

    9. Jusqu'à quand puis-je me décider ?

    Lorsque les réponses des formations commenceront à arriver à partir du 22 mai, vous n'aurez pas à vous décider immédiatement. C'est uniquement lorsque vous aurez deux réponses positives, comme un "oui" et un autre "oui" ou un "oui, si", que vous devrez faire un choix entre ces deux formations. Vous avez une semaine pour prendre votre décision. Mais vous restez dans tous les cas en lice sur les autres formations dont vous attendez une réponse.

    Attention : à partir du 26 juin, le délai de réponse se raccourcira. Lors de cette phase complémentaire ouverte à ceux qui ne sont pas satisfaits ou qui n'ont pas encore de réponse, vous aurez alors trois jours pour répondre. Puis, le 21 août, le délai de réponse passera à 24 heures avant la fin de la procédure, à la fin du mois de septembre.

    Dans tous les cas, vous recevrez des alertes par SMS ou par mail pour vous signaler quand vous approcherez de la date de limite pour faire votre choix.

    10. Et si je n'ai aucune réponse positive ?

    Vous n'aviez postulé que dans des licences en tension ou des formations sélectives, et vous n'avez eu aucune proposition d'admission ? Après les résultats du bac, une commission d'accès au supérieur, pilotée par chaque recteur, se réunira chaque semaine pour vous proposer des affectations.

    Si vous aviez eu une proposition d'admission mais qu'elle ne vous satisfaisait pas, ou que vous aviez changé d'avis, vous pourrez vous inscrire en procédure complémentaire de Parcoursup, qui ouvrira dès le 26 juin. Vous pourrez alors postuler à d'autres vœux que ceux déjà effectués en procédure normale, dans les formations où il reste des places.

     

    Parcoursup, la plate-forme qui succède à Admission post bac, ouvre aujourd'hui, le 15/01/2018


     

    Si l’ouverture de cette nouvelle plate-forme scelle officiellement le chamboulement des règles d’accès à l’enseignement supérieur, et plus particulièrement à l’université, elle n’en est pour l’instant qu’une première étape.

    D’abord parce que les candidats devront attendre le 22 janvier pour pouvoir ouvrir un dossier sur Parcoursup, consulter les fiches des formations et formuler leurs vœux. La plate-forme présentée lundi ne permet en effet que de consulter des tutoriels expliquant la procédure. Mais aussi, et surtout, parce que le projet de loi qui crée les nouvelles règles d’accès à l’enseignement supérieur, que Parcoursup va appliquer, n’a pas achevé son cheminement parlementaire. Adopté par l’Assemblée nationale le 19 décembre, celui-ci n’arrivera sur les bancs du Sénat que le 7 février.

    LE MONDE | 15.01.2018 | Par Séverin Graveleau

    Classement des candidats

    Principal changement apporté par ce texte : les formations universitaires, qui étaient jusqu’à aujourd’hui non sélectives, vont désormais pouvoir classer les candidats en fonction de l’adéquation entre leur profil et les compétences qu’elles attendent d’eux. Ce classement servira à les départager lorsque le nombre de candidatures dépassera les capacités d’accueil de la formation, remplaçant ainsi le tirage au sort utilisé jusqu’ici dans les filières en tension de l’université, qui a fait l’unanimité contre lui.

    Les « attendus » pour chaque licence ont été précisés dans un cadrage national en décembre. Assez généraux (« bonne expression écrite et orale », « aptitude à la logique », etc.) ils peuvent être adaptés et complétés par les universités en fonction de leurs spécificités.

    Critères pris en compte dans l’examen des dossiers

    A partir du 22 janvier, ces « attendus » devraient être affichés sur la plate-forme Parcoursup. En plus d’informations statistiques sur les taux de réussite, les taux d’insertion professionnelle, le nombre de places disponibles, etc., les fiches des formations préciseront les critères pris en compte pour évaluer l’adéquation du profil du candidat avec les attendus (résultats scolaires, CV, lettre de motivation, etc.). Pourront également être pris en compte l’avis du conseil de classe du second trimestre et du chef d’établissement du lycéen, sur chacun de ses vœux, à travers la « fiche avenir » qui sera transmise aux formations via Parcoursup. Comme par le passé, les filières sélectives (classes prépas, IUT, BTS, écoles…) auront leurs propres critères de sélection.

    Comme par le passé, les filières sélectives pourront donner trois types de réponses aux candidats : « accepté », « refusé », « sur liste d’attente ». Alors que les licences universitaires pourront soit accepter le candidat, soit conditionner son inscription au suivi d’un parcours adapté (comme une remise à niveau) si elles estiment qu’il n’a pas les compétences requises. Soit enfin le mettre « en attente », au cas où des places se libéreraient dans la suite de la procédure.

    Si le nombre de candidatures dépasse celui des places disponibles, les candidats dont le profil correspond le mieux aux attendus des formations seront sélectionnés en priorité tandis que les moins bien classés resteront en attente. Pour autant, depuis le début des débats autour de cette réforme, le ministère s’est attaché à répéter qu’« aucune sélection » n’était mise en place à l’université.

    En dernier recours, une commission créée par la réforme, pilotée par le recteur, devra proposer aux candidats n’ayant reçu que des réponses négatives une formation « au plus près » de leur vœu préféré.


     

     

     

     

    « Salon de l’apprentissage et de l’alternance, les 16 et 17 février 2018Conférence-prévention « Internet » parents informés - enfants protégés à Saint-Quentin »

    Tags Tags : , , , , , ,