• Téléchargeable gratuitement, le guide "Après la 3e" (Onisep Académie d'Amiens) est diffusé, au mois de mars, à chaque élève de troisième de l'académie.

    Voie générale et technologique, voie professionnelle, la classe de 3e est une étape importante dans les choix que vous allez faire. Votre décision engagera l'année à venir, mais aussi dans certains cas, les années suivantes.

     

    Vous y découvrirez :

    Guide Après la 3e, rentrée 2018

    • Feuilleter le guide en ligne
    • Télécharger le guide

    Après la 3e, rentrée 2018 (pdf)

    • Le calendrier de l'orientation

    Le calendrier de l'orientation vous permet de bien vous repérer lors de toutes les étapes indispensables.

    • Les filières de l'enseignement général et technologique

    Vous trouverez ici toutes les informations pour préparer en 3 ans un bac général ou technologique qui vous ouvrira les portes de l'enseignement supérieur.

    • Les filières de l'enseignement professionnel (LP et CFA)

    Vous trouverez ici toutes les informations pour préparer un bac pro, CAP... et apprendre un métier en passant progressivement de l'école au monde du travail. Mais également vous permettre de poursuivre votre formation vers un niveau supérieur.

    • Les établissements de formation

    Vous trouverez un carnet d'adresses recensant l'ensemble des établissements dans l'académie d'Amiens (lycées d'enseignement général et technologique, lycées professionnels, CFA...)

     

     

       A voir aussi : le guide "Les enseignements d'exploration de 2de  générale et technologique" dans l'académie d'Amiens.
    Édition 2017

    Vous y découvrirez :

    Les élèves de seconde générale et technologique ont à choisir deux enseignements d’exploration parmi ceux proposés dans leur établissement d’affectation. Ces enseignements de découverte permettent aux élèves d'explorer des domaines d'études avant de faire leur choix de filière en 1re. 

    Ce document présente l'ensemble des enseignements d'exploration existant ainsi que les établissements qui les proposent dans l'académie d'Amiens.

     

    Ce guide existe uniquement en version numérique

     

    http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Hauts-de-France/Amiens/Publications-de-la-region/Guides-d-orientation/Guide-Apres-la-3e-rentree-2018

     

     Après la classe de 3e :

    http://ciosaintquentin.id.st/apres-la-troisieme-generale-p355551

     

     


  • Lycée professionnel Jean Monnet
    22 RUE D'ABOVILLE
    02800 LA FERE
     
    Tél : 03.23.56.69.00
    Le samedi 24 mars 2018 de 9h à 13h
     
    CAP (Certificat d'aptitude professionnelle)
        CAP Coiffure
    MC (Mention complémentaire)
        MC Coiffure coupe couleur
    Baccalauréat professionnel
        Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option A : à domicile

        Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option B : en structure

        Bac pro Boucher charcutier traiteur

        Bac pro Esthétique cosmétique parfumerie

        Bac pro Gestion-administration
     

    Porte ouverte au Lycée professionnel Jean Monnet à La Fere

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  •  

    Portes ouvertes au lycée des métiers Château Potel à La Ferté Milon

    Lycée des Métiers
    Château Potel
      Impasse des Maillets

    02460 La Ferté Milon   03.23.96.71.79   0020025s@ac-amiens.fr

    http://chateau-potel.lyc.ac-amiens.fr/SRGMecanique.html

    Portes ouvertes : du 20/04/2018 au 21/04/2018

     

     Formations professionnelles :

    • CAP Fleuriste
    • CAP agricole
      •  
        Métiers de l'agriculture
        • Production végétale : arboriculture, horticulture
       
    • Baccalauréat professionnel
      •  
        Maintenance des matériels
      •  
        Maintenance des véhicules

     

    Fiches formations ONISEP :  http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Lycee/Lycees/Hauts-de-France/Aisne/Lycee-professionnel-Chateau-Potel

     

    Visite du lycée :

     

     


  • Les dispositifs relais (classes et ateliers) constituent un des moyens de lutte contre la marginalisation scolaire et sociale de jeunes soumis à l'obligation scolaire.
    À ce titre, ils doivent contribuer à réduire les sorties sans diplôme ainsi que les sorties précoces.

    Ces dispositifs s’adressent principalement à des élèves en cours de décrochage et sont limités dans leur durée.

    Sur Saint-Quentin, il existe deux dispositifs relais:

    •              La «classe relais», est rattachée au collège public Jean Moulin ;
    •              L’«atelier relais», est rattaché au collège public Montaigne.

     

    Ces dispositifs, se déroulent selon un calendrier, allant de fin septembre, jusqu’au 15 juin. Les élèves intégrant ces dispositifs, sont accueillis sur une durée de quatre à six semaines (en tout 4 sessions).

    Chaque session présente un thème particulier: la photographie expérimentale et le roman-photo, le portrait, le papier, support de créativité, les arts urbains dans notre ville, si j’étais un super-héros, art du cirque, à la découverte de Londres, etc.

    Un cahier de liaison est remis à chaque élève admis dans le dispositif. Dans ce dernier, il est indiqué le: nom et prénom de l’élève, le collège d’origine, la classe, la thématique de la session, le règlement intérieur, le contrat signé entre : l’élève, les parents ou le responsable légal, le référent du collège d’origine et le coordonnateur du dispositif, les objectifs de l’élève, le suivi quotidien et bilan de chaque semaine, le compte-rendu des visites et le bilan de fin de session.

    Ces dispositifs sont destinés à des collégiens âgés de 12 à 15ans. Le nombre d’élèves admis au sein de ces dispositifs comprend de 6 à 12 élèves, provenant de plusieurs établissements scolaires, selon une répartition par district ou par bassin de formation.

    L’élève admis dans un dispositif relais est sous statut scolaire et demeure en conséquence sous la responsabilité de l’institution scolaire.

     

    Les «classes relais», font essentiellement appel à un partenariat relevant de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Les classes relais, constituent  des dispositifs de remédiation.

    Les «ateliers relais», font appel à des associations agréées complémentaires de l’enseignement public au niveau national et académique, ainsi qu’aux fondations reconnues d’utilité publique. Les ateliers relais constituent essentiellement des dispositifs de remobilisation.

     

    • Le Blog de l'Atelier relais de Saint-Quentin :

     

    http://atelier.relais.st-quentin.over-blog.com/

     

    Atelier Relais

    Rue Fleming - 02100 Saint-Quentin

    (Collège Montaigne - 12 rue Boileau - 02100 Saint-Quentin)

    Tel : 07 60 85 70 95

    Arrêt de bus : Ligne 2 / Capitaine Dumont

    atelier-relais2@wanadoo.fr

     

    Session 1 - Diaporama

    Publié le 1 décembre 2017 par Atelier Relais - Saint-Quentin

     

     

    https://img.over-blog-kiwi.com/1/78/22/55/20170911/ob_14e5ab_localisation-atelier-relais-1.jpg

     

     

    • Collège Jean Moulin

    Dispositif relais (classe relais)

     

    Rue Maurice Bellonte
    02100 Saint-Quentin

    Tél. 03 23 62 66 54

    http://www.atelier-architectoni.fr/wp/wp-content/uploads/2016/01/college-st-quentin02.jpg

    http://www.atelier-architectoni.fr/wp/wp-content/uploads/2016/01/college-st-quentin04.jpg

     

    • Dispositifs relais : classes et ateliers relais

    Les dispositifs relais (classes et ateliers) permettent un accueil temporaire adapté des collégiens en risque de marginalisation scolaire : manquements graves et répétés au règlement intérieur, absentéisme chronique non justifié, démotivation profonde dans les apprentissages. Les dispositifs relais ont pour objectif de favoriser la rescolarisation et la resocialisation de ces élèves.

    • Qu'est-ce qu'un dispositif relais?

      Les dispositifs relais accueillent temporairement des élèves, en voie de déscolarisation et de désocialisation, qui ont bénéficié au préalable de toutes les possibilités de prise en charge prévues au sein des collèges. L'objectif des dispositifs relais est de réinsérer les jeunes dans un parcours de droit commun et de favoriser la maîtrise du socle ainsi que l'appropriation des règles de la vie sociale et scolaire.

    • Le pilotage des dispositifs relais

      Au niveau national, l'Éducation nationale et le ministère de la Justice travaillent conjointement afin de suivre les projets et d'accompagner les acteurs. Au niveau académique, le recteur coordonne le pilotage et le suivi des dispositifs relais en relation avec les collectivités territoriales et la direction interregionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, les associations complémentaires de l'école publique.

    • Outils pédagogiques

      Des outils de référence sur le français, les mathématiques et les activités scientifiques et technologiques.

       

      http://eduscol.education.fr/pid23264/dispositifs-relais.html

       

      Dispositifs relais

      Schéma académique et pilotage : ateliers, classes et internats

      NOR : REDE1406108C
      circulaire n° 2014-037 du 28-3-2014
      MEN - DGESCO B3-2

       
       
       

       


  • Si vous êtes en terminale et souhaitez préparer un BTS l'an prochain, vous êtes peut-être concerné car c'est sur les nouveaux intitulés qu'il faudra postuler sur la plateforme www.parcoursup.fr

     

    À la rentrée 2018, sept Brevets de techniciens supérieurs sont rénovés et changent de nom.

     

    La liste des BTS qui changent d'intitulés :

    Le BTS Assistant de manager devient le BTS Support à l'action managériale

     

    Le BTS Assistant de gestion PME-PMI à référentiel commun européen devient le BTS Gestion de la PME-PMI

     

    Le BTS Constructions métalliques devient le BTS Architectures en métal : conception et réalisation

     

    Le BTS Hôtellerie restauration, option A mercatique et gestion hôtelière devient le BTS Management en hôtellerie restauration, option A : management d'unité de restauration

     

    Le BTS Hôtellerie restauration, option B art culinaire, art de la table et du service devient le BTS Management en hôtellerie restauration, option B : management d'unité de production culinaire

     

    Le BTS Négociation Relation Client devient le BTS Négociation et digitalisation relation client

     

    Le BTS Responsable d’hébergement devient une option du BTS Management en hôtellerie restauration, option C : management d'unité d'hébergement

     

     

     


  • Pour la huitième année consécutive, la CDEFI est heureuse d’annoncer le lancement de son opération de communication Ingénieuses. Ce projet créé en 2011, a pour ambition de favoriser l’orientation des jeunes filles vers les formations scientifiques et technologiques et les carrières d’ingénieur-e-s.

    CDEFI



    Les appels à projets et à candidatures sont ouverts mardi 9 janvier 2018 et s’achèveront le 8 mars 2018 à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

    Lancement de l'opération Ingénieuses'18. Davantage de jeunes filles en écoles d'ingénieurs !

    Ces appels concernent :
     
    • Toutes les écoles d’ingénieur-e-s accréditées par la CTI. Elles sont invitées à présenter un ou plusieurs projets répondant a minima à l’un des objectifs de l’opération. Les projets peuvent être initiés par l’équipe de direction de l’école, par le personnel administratif ou enseignant, par des étudiant-e-s seul-e-s ou en groupe, par les bureaux des élèves, etc. Personnels et étudiant-e-s, hommes et femmes, peuvent ainsi concourir et tenter de remporter le prix de l’école la plus mobilisée (500 euros), le prix du projet le plus original (500 euros), ou le prix pour l’enseignement de l’égalité femmes-hommes (500 euros).  Lien de téléchargement du formulaire.

     

    • Les élèves-ingénieures en formation au sein d’une école d’ingénieur-e-s accréditée par la CTI sont invitées à présenter leur candidature au prix de l’élève-ingénieure France. Ce prix, d’une valeur de 1 000 euros, est destiné à récompenser une élève ingénieure dont le parcours, les ambitions et l’investissement associatif, sont des exemples pour les plus jeunes. Lien de téléchargement du formulaire.

     

    • Les élèves-ingénieures en formation au sein d’une école d’ingénieur-e-s membre de l’AUF dans les pays du Maghreb, sont également invitées à présenter leur candidature au prix de l’élève ingénieure Maghreb. Ce prix, d’une valeur de 1 000 euros géré par l’AUF, récompensera également le parcours, les ambitions et l’investissement associatif d’une élève. Les candidatures sont à adresser directement à l’AUF qui sélectionnera les candidates. La lauréate sera invitée à Paris pour assister à la cérémonie. Lien de téléchargement du formulaire.

     

    • Les femmes ingénieures en activité sont invitées à présenter leur candidature au prix de la femme ingénieure. Ce prix, d’une valeur symbolique de 500 euros, vise à valoriser le parcours professionnel d’une ingénieure qui, par son ambition, ses choix personnels et professionnels et son engagement pour la mixité des métiers d’ingénieur-e-s, est à même de devenir l’ambassadrice de sa profession auprès des jeunes fille. Lien de téléchargement du formulaire.

     

    Un jury composé d’experts se réunira en avril 2018 et sélectionnera les nominé-e-s dans chaque catégorie. Les lauréat-e-s se verront remettre leur prix lors d’une cérémonie publique le 18 mai 2018.

    Pour de plus amples informations sur l’opération Ingénieuses et les précédentes éditions : http://www.cdefi.fr/activites/le-concours-ingenieuses. 
     
     

    Parcours de femmes ingénieures (Onisep) :

    Ingénieuses'15_Azza Jabnoun

    Azza Jabnoun, élève en 1re année de cycle ingénieur à Polytech Paris Sud (2015)

     

     "J’ai toujours voulu travailler dans les sciences et je cherchais une formation et un métier où je pourrais réfléchir par moi-même. J’ai choisi d’intégrer une école d’ingénieurs car c’est un diplôme porteur.  Après deux ans de prépa intégrée, j’ai choisi la spécialité informatique et j’envisage plus tard de me spécialiser dans la sécurité. J’ai eu quelques remarques de certains garçons de ma promo doutant de ma légitimité en informatique parce que je suis une fille. Un camarade m’a dit une fois que ce n’était pas à moi de le corriger, et j’ai bien senti que le sous-entendu était ‘parce tu es une fille.’ Nous sommes 10 filles sur 40 élèves en informatique. Mais je ne me sens pas atteinte par ce genre de propos car mon école encourage autant les filles que les garçons. Je me sens aussi légitime que mes camarades, et mon diplôme d’ingénieurs en sera la preuve. C’est juste désolant que les mentalités mettent du temps à changer chez les jeunes !"

     

    Ingénieuses'15_Marie-Anne Taffin

    Marie-Anne Taffin, responsable du secrétariat technique de la direction de la chaîne de traction chez PSA (2015)

     

    "J’ai toujours aimé les sciences et je voulais devenir médecin, mais voir un ami préparer le concours de médecine l’année où je passais le bac m’a découragée étant donné le nombre d’étudiants en 1re année et le numérus clausus si petit. Comme je m’intéressais de près à la Formule 1, j’ai cherché des écoles qui pourraient me permettre de m’orienter vers ce secteur. J’ai découvert l’Estaca, une école d’ingénieurs spécialisée dans les transports que j’ai intégrée tout de suite après le bac. Une fois mon diplôme en poche, j’ai poursuivi mes études à l’IFP School pour une année de spécialisation, puis j’ai été recrutée chez PSA. En tant que femme, j’ai l’impression d’avoir davantage dû faire mes preuves.  Au premier contact, certains se demandent ce que fait une femme dans ce domaine et si elle peut être pertinente. Mais ce n’est pas parce qu’il n’y a que des hommes qu’il ne faut pas s’orienter vers la technique. Je ne regrette pas mon choix : ce que j’aime dans la technique, c’est qu’elle est en perpétuelle évolution. Il ne faut pas hésiter, il y a de la place pour les femmes ingénieures !"

     

  • http://lycee-agricole-dunkerque.savoirsnumeriques5962.fr/images/partenaires/logo-region-hauts-de-france.png

    Lycée agricole de Dunkerque
    1972 rue de LeffrinckouckeDunkerque
    59240 Dunkerque
    03 28 58 80 30
     

    Un BTSA "Aménagement Paysagers" spécialité entretien des terrains de sports ouvre à la rentrée scolaire 2018 au lycée agricole de Dunkerque.
    Cette formation est unique en France.

    Elle s'adresse aux élèves de terminale mais aussi aux étudiants en réorientation.

    Le recrutement est national dans le cadre du dispositif parcoursup.

    Devenez spécialiste de l'entretien durable des sols sportifs pour travailler dans les entreprises ou les collectivités gestionnaires d'espaces sportifs.

     

    Télécharger « BTS terrains sports.pdf »

     

     

    Ouverture fin 2018

    Dès 1986, le lycée agricole (né en 1952) a proposé des formations dans le domaine de la maintenance des terrains de golf, de foot, de rugby, des sols équestres. Bénéficiant du titre homologué FFGolf, il est l’unique centre de formation de l’Hexagone pour les intendants de parcours de golf. Pour aller plus loin et répondre à un réel besoin de formation, le lycée a voulu créer son propre golf, ouvert aux étudiants et aux pratiquants. Il sera composé d’un parcours de neuf trous et d’un practice. Le projet sera financé par la Région (entre 4 et 8 millions) qui demandera également des aides de l’État. Le projet pourrait se concrétiser fin 2018 ou début 2019.


  • Le lycée Lavezzari propose à la rentrée de septembre 2018 un nouveau BTS : Prothésiste - orthésiste en 3 ans

    Dès la rentrée prochaine, le lycée Jan-Lavezarri de Berck proposera un BTS orthésiste-prothésiste, un cursus de trois ans, pour un métier très spécifique : la fabrication d’outillage et d’équipement pour les personnes amputées. Une quinzaine de places seront proposées.

     

    Lycée Jan Lavezzari
    Avenue du Phare - BP 69
    62600 Berck-sur-Mer

    Téléphone 03 21 09 20 18
    Télécopie 03 21 09 40 54
    Courriel ce.0622276m@ac-lille.fr

     

    Un métier très spécifique
    Un orthésiste-prothésiste est un métier très spécifique dans le secteur de la santé : c’est un professionnel qui, à partir des prescriptions médicales, fabrique et met en place des prothèses et des appareillages pour les patients qui souffrent de l’amputation d’un membre. «  C’est un métier qui exige un savoir-faire technique et une bonne dose de psychologie puisqu’on travaille avec des patients qui viennent de subir un grave traumatisme à la suite de l’amputation d’un ou de plusieurs de leurs membres  », explique Laurence Lemaire (proviseur du lycée). Plusieurs orthésistes-prothésistes travaillent dans un service qui leur est dévolu à la fondation Hopale.

    Une quinzaine de places
    «  Il n’y a pour l’instant que cinq établissements qui proposent ce type de BTS, poursuit Laurence Lemaire. Paris, Castres, Angers, Alès et Valence. Pour Paris, l’année dernière, il y avait 400 demandes pour une vingtaine de places. » À partir de septembre, il y aura aussi Berck qui a l’avantage de se trouver au cœur d’une zone stratégique avec la fondation Hopale spécialisée dans la rééducation. Pour la première année, quinze places seront proposées.

    http://www.lavoixdunord.fr

     

     

    Le lycée Lavezzari propose à la rentrée de septembre 2018 un nouveau BTS : Prothésiste - orthésiste en 3 ans

     

    • Ce BTS qui correspond à un niveau bac +2 s’effectue en fait sur trois ans.
    • Sur Parcoursup pour bac S, ST2S, STL, STI2D ou BAC Pro technicien en appareillage orthopédique avec un très bon niveau dans les matières scientifiques.
    • La formation est ouverte aux titulaires d'un DT orthoprothésiste (Bacpro technicien en appareillage orthopédique), et aux étudiant justifiant d'une poursuite d'étude dans des domaines connexes (ergo, kiné, médecine, STAPS...)
    • Un stage de sensibilisation au métier de 2,3 jours est demandé afin d'évaluer la motivation et les aptitudes du candidat

     

     Profil requis :

    • compétences scientifiques, notamment en physique
    • prédisposition à l'habilité et un bon état physique et psychologique
    • une bonne vision dans les 3 dimensions est un plus
    • goût du contact et sens du service

     

    BTS Prothésiste-orthésiste au lycée Lavezzari à Berck
    Nord-Pas-de-Calais - Lille / publication : 25 janvier 2018.
    Onisep Hauts de France :

    Le lycée Lavezzari propose à la rentrée de septembre 2018 un nouveau BTS : Prothésiste - orthésiste en 3 ans

     

      

     

     


  • Découvrez les dates et horaires des épreuves du Bac général technologique, professionnel, Brevet, CAP, BEP

     

    • Le diplôme national du brevet
      Le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège.
    • Le certificat d'aptitude professionnelle
      Le CAP donne une qualification d'ouvrier ou d'employé qualifié dans un métier déterminé.

      Il existe environ 200 spécialités de CAP dans les secteurs industriels, commerciaux et des services.

    • Le brevet d'études professionnelles
      Le BEP est une étape dans le cursus du baccalauréat professionnel en trois ans.

    • Le baccalauréat général
      Le baccalauréat général est organisé en séries économique et sociale (ES), littéraire (L)  et scientifique (S). Il se prépare en deux ou en trois ans dans un lycée après une classe de seconde générale.

    • Le baccalauréat technologique
      Le baccalauréat technologique associe culture générale et technologique. Il se prépare en deux ou en trois ans dans un lycée après une classe de seconde générale et technologique.

    • Le baccalauréat professionnel
      Le baccalauréat professionnel se prépare en trois ans après la troisième. Il existe près de 80 spécialités et se prépare dans un établissement d'enseignement professionnel.

    Les dates officielles des examens sont publiées au Bulletin officiel du 1er février 2018.

    Découvrez les dates des examens 2018 (brevet, Bac, CAP...)

    La page officielle du ministère de l'éducation nationale www.education.gouv.fr


  • Lycée Professionnel Agricole d'Aumont
    02380 Coucy la Ville

    Journée portes ouvertes  

    Samedi 7 avril 2018

    de 10h00 à 17h00

    Lycée Professionnel Agricole d’Aumont à Coucy La Ville. PORTES OUVERTES.

     

    Établissement d'enseignement agricole public qui propose des formations permettant d'accéder
    aux métiers du service à la personne et de la vente en animalerie.

     

           - BTSA Technico-Commercial "Animaux d'élevage et de compagnie"

    Diplôme de niveau III qui valide une double compétence dans le domaine commercial et le monde animal.

          - BAC PRO Technicien conseil-vente en animalerie

     Il inclut le BEPA conseil-vente (2 ans). Un module à orientation secrétariat-vétérinaire, selon effectif.

                - BAC PRO Services aux Personnes et aux Territoire (SAPAT) 

    Il inclut le BEPA services aux personnes et aux territoires (en 2 ans). Il ne nécessite pas d'option et comporte des modules de préparation à la vie professionnelle et d'éducation à la santé associés aux Projets Handipsort et Médiation par Les Animaux (NOUVEAUTÉ rentrée 2018)

    Lycée Professionnel Agricole d’Aumont à Coucy La Ville. PORTES OUVERTES.

               - CAPA Services aux personnes et vente en espace rural (SAPVER)

    Ce diplôme de niveau V favorise l'accès à différentes formations du secteur sanitaire et social ou la poursuite d'étude en bac pro pour les meilleurs dossiers.

    La formation est à orientation services aux personnes et accueil avec une orientation vente en animalerie

     

    LPA d'Aumont :


  • La campagne de recrutement 2018 pour l’entrée en seconde dans les six lycées de la Défense (quatre pour l’armée de Terre, un pour la Marine nationale, un pour l’armée de l’Air) est lancée.

    Dans ce cadre, le bureau Égalité des chances du ministère des Armées lance, comme chaque année, une campagne d’information en direction des collèges en réseau d’éducation prioritaire.

    Il s’agit de l’attribution, à des élèves boursiers méritants, de 15% de l’effectif du second cycle des lycées de la Défense, soit environ 360 places.

    Rappelons que ces établissements, pour ce qui est du Secondaire, sont des lycées « comme les autres » et n’ont aucune vocation à présélectionner ni à former de futurs militaires. Le régime normal est l’internat. Les études sont entièrement gratuites pour les boursiers, qui bénéficient en outre de différentes prestations en nature tout en conservant le bénéfice de leur bourse.

    La campagne de pré-inscription en ligne sera close le 19 février pour les quatre lycées de l’armée de Terre, le 19 mars pour le lycée naval et le 2 avril pour l’École des pupilles de l’Air.

     

    Plan égalité des chances du ministère des armées. Recrutement 2018 pour l'entrée en seconde.


  • Janvier - février : les demandes provisoires d’orientation

    Tout au long de la classe de 3e, l'élève précise son projet personnel et se prépare à une filière d'études. L'année est jalonnée de moments forts pour l'orientation en vue de la poursuite de la scolarité au lycée

     

    Indiquer ses intentions provisoires

    Les familles indiquent leurs demandes provisoires d'orientation. Ces demandes peuvent porter sur les voies d'orientation suivantes :

    • seconde générale et technologique ou seconde spécifique vers un baccalauréat général ou technologique ;
    • seconde professionnelle vers un baccalauréat professionnel ;
    • première année de C.A.P.

    Ces demandes provisoires sont inscrites sur une fiche de dialogue remise par le collège.

    Mars : la proposition provisoire du conseil de classe

    En réponse aux demandes émises par les familles, le conseil de classe formule des propositions provisoires d'orientation. Le dialogue entre les familles et l'équipe éducative est poursuivi si les souhaits émis et les propositions faites sont discordants.

     

    Comment ?

    Vous indiquez vos vœux provisoires de poursuite d'études sur la fiche de dialogue (également appelée fiche-navette ou fiche de liaison) remise par le collège :

    • 2de générale et technologique ou 2de spécifique (sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration, techniques de la musique et de la danse (TMD), métiers d'arts) ;
    • 2de professionnelle (vers un bac pro en 3 ans) ;
    • 1re année de CAP/CAP agricole.

    Les interlocuteurs qui vous aident : le/la professeur/e principal/e, le/la psychologue de l'éducation nationale.

    Le coup de pouce : c’est la période des journées portes ouvertes dans les établissements. L’occasion de juger sur place ce qui vous attend au lycée et de poser toutes vos questions aux intervenants

    http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/College/Orientation-au-college/Le-calendrier-de-l-orientation-post-3e

     

    Le calendrier de l'orientation en 3e et l'affectation en lycée

    Le calendrier de l'orientation en 3e et l'affectation en lycée:
    http://www.education.gouv.fr/cid23858/le-calendrier-de-l-orientation-en-troisieme.html

     

     


  • Par Grégory Beuscart | Publié le 22/01/2018 Aisne Nouvelle

    Le plus gros établissement scolaire de l’Aisne commence à accuser le poids des années. 18 ans après la dernière grosse restructuration,
    Condorcet va bénéficier d’une cure de jouvence.

    L’espace scolaire Condorcet, dirigé par Giovanni Sorano, va faire peau neuve d’ici 2020.

    L’espace scolaire Condorcet a ouvert le 1er octobre 1963. Il compte 2100 étudiants et apprentis (1250 pour le lycée général et technologique et 850 pour le lycée professionnel).

    Chaque jour, entre 2 500 et 3 000 personnes fréquentent le site si l’on y ajoute le personnel technique et administratif. C’est le plus gros établissement du second degré de l’Aisne et l’un des trois plus importants de Picardie.

     

    Plus de formations à la rentrée

    L’espace scolaire Condorcet ne va pas simplement faire peau neuve. Le panel de formations proposées au sein de l’établissement va s’enrichir de quelques nouveautés. Seul établissement de l’Aisne à proposer un bac pro « métiers de la sécurité », Giovanni Sorano envisage de prolonger l’offre existante en créant un titre professionnel. C’est-à-dire un apprentissage d’un an pour gérer une agence de sécurité ou devenir chef d’équipe. Étant donné le contexte sécuritaire actuel, la formation devrait connaître un certain succès.

    Sur la partie industrielle, le proviseur entend développer des formations dans les métiers en tension, sur des filières courtes, comme pour la chaudronnerie industrielle. Mais aussi sur d’autres secteurs qui recrutent localement, tels le secteur automobile ou la logistique. «  Actuellement, je n’ai que des bacs pros, pas de mentions complémentaires. Nous aimerions proposer un BTS  », souligne Giovanni Sorano.

    Sur la partie sportive, l’établissement pourrait accueillir dès la rentrée prochaine un centre d’étude et d’entraînement pour le tennis de table. En partenariat avec le TTSQ, les jeunes sont recrutés conjointement par les clubs et leur lycée, et les lycéens disposent d’un emploi du temps aménagé, et d’une solution d’hébergement.

     

    L’espace scolaire Condorcet est sorti de terre en même temps que le quartier Europe où il se trouve, et a vécu sa première rentrée le 1er octobre 1963. C’est dire si aujourd’hui, il fait l’âge de ses artères, en béton armé. À partir de la rentrée prochaine (dès cet été si cela est possible), l’établissement va pourtant entrer dans une période de transformation profonde pendant 24 mois. Pour la rentrée 2020, un nouveau lycée va être proposé aux quelques 2100 élèves qui côtoient l’enceinte. Une mutation profonde et pas une destruction, comme l’avait prévu le projet initial. « Sous l’ère Claude Gewerc (ancien président de la région Picardie), un premier projet de rénovation prévoyait de raser Condorcet et de le reconstruire, rappelle Giovanni Sorano, le proviseur. 27 millions d’euros avaient été budgétisés, mais le projet a été abandonné en 2010 pour contraintes budgétaires. » Un parvis piéton et des contrôles par badge. La région Picardie, en charge de l’entretien des lycées, a alors vu moins grand et a proposé une réhabilitation profonde pour une dizaine de millions d’euros. Mais le changement de région a provoqué un nouveau retard puisque le projet, voté par feu la région Picardie, a dû de nouveau l’être par les Hauts-de-France.

     

    Résultat de recherche d'images pour "lycee condorcet saint quentin"

    « L’entrée va être reconstruite complètement car pour l’instant, se croisent des piétons, des voitures et des vélos, explique Giovanni Sorano. Le parking va devenir un parvis piéton, et l’entrée de l’établissement sera décalée. Un parvis sera créé avec contrôle d’accès par badge. L’entrée sera ainsi absolument sécurisée. » «Nous sommes en capacité maximum». La vie scolaire va également changer d’apparence puisqu’un pole vie scolaire complet sera construit, regroupant les CPE, une salle d’étude, un hall d’accueil, une salle informatique et une salle de détente. Idem pour la cour qui sera complètement refaite, avec 8 ou 9 préaux en forme de toits végétaux. Quant au bâtiment A, le vaisseau amiral de l’établissement, qui regroupe les salles de cours, les sols et les portes seront intégralement changés. Enfin, l’amphithéâtre, désaffecté depuis 25 ans, deviendra un espace pédagogique et culturel, « car aujourd’hui, je n’ai pas d’endroit pour réunir mes professeurs. Ma réunion de rentrée, je la fais dans un gymnase! »

     

    Des travaux qui vont enfin donner une apparence plus moderne à un établissement qui a su dépoussiérer son image de «lycée technique». « Condorcet a longtemps souffert de l’image d’un lycée de cité, reconnaît le proviseur. Mais depuis 2012, nous avons gagné 550 élèves. Aujourd’hui, nous sommes en capacité maximum. »


     

  • Le Jeudi 18 janvier 2018 | Palais de Fervaques

    Horaires : 19h

    Palais de Fervaques

    Rue Victor Basch

    02100 Saint-Quentin

     

    Chaque parent a conscience du danger que peut présenter internet pour ses effets néfastes sur leurs enfants.
    Démunis face à ce mode de communication dont ils ne détiennent pas toujours les codes.

     

    Cette conférence est pour vous ! Venez échanger sur ce sujet sensible avec Eric ANDRADE,
    sous le haut patronage de Magali DAVERTON, Sous-Préfet de l’arrondissement de Saint-Quentin.

     

    Eric ANDRADE, conférencier, passionné par l’éducation et les nouveaux médias numériques,
    intervient en éducation au numérique (Internet, smartphone, réseaux sociaux…) auprès des enfants, adolescents, parents et éducateurs.

     

    Depuis 2010, il a rencontré des milliers de jeunes de 9 à 18 ans, dans leurs classes, dans toute la France.
    Il anime plus de 20 conférences par an pour aider les parents d’élèves du primaire au lycée à bien accompagner les enfants et adolescents sur les écrans.
    Il est par ailleurs consultant et formateur en entreprise, spécialiste des réseaux sociaux.
    Convaincu de l’utilité de ces réseaux, il souhaite aussi agir pour prévenir les risques réels que les jeunes rencontrent sur les écrans.
    Sa motivation d'éducateur est de « faire comprendre pour faire grandir ».

     

    Conférence-prévention « Internet » parents informés - enfants protégés à Saint-Quentin

     

     


  • La plateforme Parcoursup, qui succède à Admission post bac pour s’inscrire dans le supérieur, ouvre lundi 15 janvier 2018. Les élèves de terminale, ainsi que les étudiants qui souhaitent se réorienter en première année d’études supérieures, pourront s’y inscrire et y formuler leurs vœux d’orientation à partir de lundi 22 janvier.

    Parcoursup, entrez dans l'enseignement supérieur

    http://www.parcoursup.fr/


     

    Parcoursup : les étapes clés de la procédure d’admission 2018 à respecter

    Vous souhaitez vous inscrire en première année d’études supérieures via le site Parcoursup. Respectez bien ce calendrier !

    Les horaires indiqués sont ceux de France métropolitaine (GMT+1).

    15 Janvier 2018
    Ouverture de la plateforme d’admission Parcoursup

    22 Janvier au 13 Mars 2018 18H00 
    Formulation des vœux (10 vœux maximum) sans les classer

    Jusqu’au 31 Mars 2018 inclus
    Constitution des dossiers
    Confirmation des vœux

    22 Mai au 21 Septembre 2018 inclus
    Accès aux décisions des établissements de formation
    Réponse aux propositions d’admission
    Attention : suspension des propositions d’admission pendant la durée des épreuves écrites du baccalauréat

    26 Juin 2018
    Ouverture de la phase complémentaire

    Eté 2018
    Inscription administrative dans la formation

    21 Septembre 2018 inclus
    Fin de la procédure

     

    Le point sur les principales étapes de la procédure, et le calendrier des dates à retenir jusqu’en septembre, avec cette infographie :

    Parcoursup, la plate-forme qui succède à Admission post bac, ouvre aujourd'hui, le 15/01/2018

     

     

    Parcoursup : 10 infos à lire avant de vous inscrire

    www.letudiant.fr Publié le 08.01.2018

    1. Combien de vœux puis-je faire ?

    Vous pouvez formuler 10 vœux maximum. Néanmoins, pour certaines formations à faibles effectifs (BTS, prépas…) ou très demandées (licence de droit, STAPS, PACES…), vous aurez la possibilité de faire un "vœu multiple". Ce souhait vous permettra de postuler à plusieurs cursus similaires, chacun comptant pour un "sous-vœu". Attention toutefois, cette possibilité est limitée à 10 sous-vœux par vœu multiple, avec un maximum de 20 sous-vœux au total.

    En revanche, il n'y a pas de nombre de vœux minimum à faire. Le système précédent, où les bacheliers généraux devaient choisir a minima une licence à pastille verte, n'existe plus dans Parcoursup. Mais ce n'est pas parce que vous ne ferez qu'un seul vœu que cela "forcera" le logiciel à vous l'accorder ! Mieux vaut réfléchir à plusieurs voies possibles, en particulier si vous visez des formations sélectives.

    Vous pouvez créer votre dossier de candidat Parcoursup et formuler vos vœux à partir du 22 janvier, et jusqu'au 13 mars 2018.

    2. Est-ce que je peux postuler en dehors de mon académie ?

    Pour les formations sélectives, comme les écoles d'ingénieurs, les écoles d'architecture, les prépas, etc., vous postulez où bon vous semble.

    Pour les licences, la règle d'affectation de Parcoursup reste l'académie où vous avez passé le baccalauréat, mais vous avez possibilité de postuler en dehors de cette zone géographique. Le ministère de l'Enseignement supérieur invite toutefois à la prudence. Seule une poignée de bacheliers – dont le nombre est fixé par les recteurs – verront leur dossier accepté.

    3. Comment savoir si une formation recrute via Parcoursup ?

    Quelque 13.000 formations sont sur le portail national. Pour trouver lesquelles, rendez-vous sur le site, cliquez sur l'onglet “Les formations” puis sur le lien “Rechercher une formation sur la plateforme”. Entrez les critères de votre choix et lancez la recherche. Voyez si ce que vous cherchez apparaît ou non dans les résultats.

    Beaucoup d'écoles, très majoritairement privées, préfèrent conserver leur propre calendrier de recrutement et ne sont pas sur le portail national. Pour ces écoles hors Parcoursup, il faut suivre la procédure de candidature indiquée sur le site de l'établissement visé (souvent dans la rubrique “Admission”).

    Parmi les écoles publiques qui ne sont pas encore sur Parcoursup : les dix IEP (instituts d'études politiques) ou encore l'université Paris-Dauphine (qui a le statut particulier de "grand établissement"). Elles devront entrer sur le portail national au plus tard en 2020.

    4. Dois-je classer mes vœux par ordre de préférence ?

    Non. Vous n'avez pas à classer votre liste de vœux par ordre de préférence. C'est au moment de la phase d'admission, à partir du 22 mai, que vous aurez peut-être un choix à faire entre plusieurs propositions.

    5. Que mettre dans mes candidatures ?

    Vous avez jusqu'au 31 mars pour compléter vos candidatures électroniques. Pour chacune d'elle, on vous indique les pièces à fournir : bulletins de notes, appréciations des professeurs, motivation… Un espace sur la plateforme baptisé "projet de formation motivé" vous permettra de rédiger un projet pour chaque vœu exprimé. Un document qui "vaudra lettre de motivation", selon le ministère de l'Enseignement supérieur.

    Les formations sélectives peuvent également vous demander un CV (vous le remplissez sur Parcoursup et il sert pour toutes les formations qui le demandent). Certains établissements recrutent sur concours ou entretiens : pour compléter votre dossier, il faudra parfois effectuer un règlement, qui représente des frais de candidature liés à l'organisation de ces épreuves. Si vous ne réglez pas ces frais, votre candidature ne sera pas prise en compte.

    6. Quelles réponses vais-je recevoir des formations ?

    Pour chaque vœu de licence, vous aurez dans Parcoursup trois réponses possibles : "oui", "oui, si" ou "en attente". L'université ne peut pas vous répondre "non". Elle répond "oui" si votre profil correspond aux attendus pour réussir dans la filière demandée. Elle répond "oui, si" dans le cas où vous pourrez suivre la licence à condition de suivre un parcours personnalisé (modules de renforcement, licence en quatre ans…). Si la capacité d'accueil est dépassée, le logiciel de Parcoursup vous met "en attente". Si des places se libèrent, vous verrez alors la proposition "oui" ou "oui si" s'afficher pour vous.

    Pour chaque vœu en formation sélective (classes préparatoires, BTS, écoles d'ingénieurs…), les établissements peuvent répondre par : "non", "oui" ou "en attente". Ils examinent votre dossier selon leurs critères propres, indiqués dans leur fiche sur Parcoursup (notes, appréciations des professeurs, motivation, CV, concours d'épreuves écrites et/ou orales…). Ils peuvent refuser votre candidature si vous n'avez pas le niveau requis, l'accepter, ou vous mettre sur liste d'attente.

    7. Comment les universités vont-elle faire leur choix ?

    Les universités vont s'appuyer sur les "attendus" définis au niveau national puis, dans certains cas, affinés avec des spécificités locales, pour déterminer si vous avez le profil pour réussir dans la licence demandée. Elles prendront également en compte votre motivation (espace "projet de formation motivé" à remplir pour chaque vœu), ainsi que l'avis du conseil de classe de terminale, via la fiche Avenir.

    8. Qu'est-ce que la fiche Avenir ?

    La fiche "Avenir" est l'un des éléments qui sera pris en compte dans l'examen de votre dossier de candidature par les établissements d’enseignement supérieur. C’est sur ce document que le conseil de classe donnera son avis sur les vœux d’orientation que vous avez formulé sur Parcoursup.

    Cette fiche devrait comporter plusieurs éléments comme votre classement dans chacune de vos matières, ainsi que la moyenne des notes que vous avez obtenues au cours des deux premiers trimestres de votre année de terminale. Les professeurs y formuleront également leur avis sur votre méthode de travail, votre autonomie, votre capacité à vous investir, votre esprit d'initiative… Ce document sera transmis aux universités où vous avez postulé.

    9. Jusqu'à quand puis-je me décider ?

    Lorsque les réponses des formations commenceront à arriver à partir du 22 mai, vous n'aurez pas à vous décider immédiatement. C'est uniquement lorsque vous aurez deux réponses positives, comme un "oui" et un autre "oui" ou un "oui, si", que vous devrez faire un choix entre ces deux formations. Vous avez une semaine pour prendre votre décision. Mais vous restez dans tous les cas en lice sur les autres formations dont vous attendez une réponse.

    Attention : à partir du 26 juin, le délai de réponse se raccourcira. Lors de cette phase complémentaire ouverte à ceux qui ne sont pas satisfaits ou qui n'ont pas encore de réponse, vous aurez alors trois jours pour répondre. Puis, le 21 août, le délai de réponse passera à 24 heures avant la fin de la procédure, à la fin du mois de septembre.

    Dans tous les cas, vous recevrez des alertes par SMS ou par mail pour vous signaler quand vous approcherez de la date de limite pour faire votre choix.

    10. Et si je n'ai aucune réponse positive ?

    Vous n'aviez postulé que dans des licences en tension ou des formations sélectives, et vous n'avez eu aucune proposition d'admission ? Après les résultats du bac, une commission d'accès au supérieur, pilotée par chaque recteur, se réunira chaque semaine pour vous proposer des affectations.

    Si vous aviez eu une proposition d'admission mais qu'elle ne vous satisfaisait pas, ou que vous aviez changé d'avis, vous pourrez vous inscrire en procédure complémentaire de Parcoursup, qui ouvrira dès le 26 juin. Vous pourrez alors postuler à d'autres vœux que ceux déjà effectués en procédure normale, dans les formations où il reste des places.

     

    Parcoursup, la plate-forme qui succède à Admission post bac, ouvre aujourd'hui, le 15/01/2018


     

    Si l’ouverture de cette nouvelle plate-forme scelle officiellement le chamboulement des règles d’accès à l’enseignement supérieur, et plus particulièrement à l’université, elle n’en est pour l’instant qu’une première étape.

    D’abord parce que les candidats devront attendre le 22 janvier pour pouvoir ouvrir un dossier sur Parcoursup, consulter les fiches des formations et formuler leurs vœux. La plate-forme présentée lundi ne permet en effet que de consulter des tutoriels expliquant la procédure. Mais aussi, et surtout, parce que le projet de loi qui crée les nouvelles règles d’accès à l’enseignement supérieur, que Parcoursup va appliquer, n’a pas achevé son cheminement parlementaire. Adopté par l’Assemblée nationale le 19 décembre, celui-ci n’arrivera sur les bancs du Sénat que le 7 février.

    LE MONDE | 15.01.2018 | Par Séverin Graveleau

    Classement des candidats

    Principal changement apporté par ce texte : les formations universitaires, qui étaient jusqu’à aujourd’hui non sélectives, vont désormais pouvoir classer les candidats en fonction de l’adéquation entre leur profil et les compétences qu’elles attendent d’eux. Ce classement servira à les départager lorsque le nombre de candidatures dépassera les capacités d’accueil de la formation, remplaçant ainsi le tirage au sort utilisé jusqu’ici dans les filières en tension de l’université, qui a fait l’unanimité contre lui.

    Les « attendus » pour chaque licence ont été précisés dans un cadrage national en décembre. Assez généraux (« bonne expression écrite et orale », « aptitude à la logique », etc.) ils peuvent être adaptés et complétés par les universités en fonction de leurs spécificités.

    Critères pris en compte dans l’examen des dossiers

    A partir du 22 janvier, ces « attendus » devraient être affichés sur la plate-forme Parcoursup. En plus d’informations statistiques sur les taux de réussite, les taux d’insertion professionnelle, le nombre de places disponibles, etc., les fiches des formations préciseront les critères pris en compte pour évaluer l’adéquation du profil du candidat avec les attendus (résultats scolaires, CV, lettre de motivation, etc.). Pourront également être pris en compte l’avis du conseil de classe du second trimestre et du chef d’établissement du lycéen, sur chacun de ses vœux, à travers la « fiche avenir » qui sera transmise aux formations via Parcoursup. Comme par le passé, les filières sélectives (classes prépas, IUT, BTS, écoles…) auront leurs propres critères de sélection.

    Comme par le passé, les filières sélectives pourront donner trois types de réponses aux candidats : « accepté », « refusé », « sur liste d’attente ». Alors que les licences universitaires pourront soit accepter le candidat, soit conditionner son inscription au suivi d’un parcours adapté (comme une remise à niveau) si elles estiment qu’il n’a pas les compétences requises. Soit enfin le mettre « en attente », au cas où des places se libéreraient dans la suite de la procédure.

    Si le nombre de candidatures dépasse celui des places disponibles, les candidats dont le profil correspond le mieux aux attendus des formations seront sélectionnés en priorité tandis que les moins bien classés resteront en attente. Pour autant, depuis le début des débats autour de cette réforme, le ministère s’est attaché à répéter qu’« aucune sélection » n’était mise en place à l’université.

    En dernier recours, une commission créée par la réforme, pilotée par le recteur, devra proposer aux candidats n’ayant reçu que des réponses négatives une formation « au plus près » de leur vœu préféré.


     

     

     

     


  • Salon de l’Apprentissage et de l’Alternance d’Amiens

    Du vendredi 16 février 2018 au samedi 17 février 2018
    Mégacité Amiens

     

    Présentation du salon :

    Le salon vous permettra de préparer vos d’études en apprentissage ou en alternance. Outre la possibilité de décrocher un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation auprès d’une entreprise, vous trouverez les informations indispensables à la réussite de votre projet. Comment fonctionne l’alternance et l’apprentissage ? Comment trouver une formation ? Comment trouver une entreprise ? Quels sont les différents types de contrat (contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage)…

     

    Salon de l’apprentissage et de l’alternance, les 16 et 17 février 2018

     

    2 temps forts dédiés au recrutement :

    >>>> Le Stage et Job Dating

    bandeau stage et job dating Amiens

    Qu’est-ce que le Stage et Job Dating ?

    A l’occasion du salon, La Voix- l’Etudiant organise un Stage & Job Dating le vendredi 16 février 2018 de 9h00 à 12h00 et de 14h30 à 17h30 à Mégacité Amiens.
    Objectif : Rencontrer des entreprises et trouver un stage, un contrat d’alternance ou une formation professionnelle via de courts entretiens de 7 minutes.

    Comment candidater ?

    La participation au stage et job dating se fait uniquement sur inscription.
    Découvrez les offres et postulez en cliquant sur le bouton ci-dessous.

    candidatez

    >>>> Le Coaching Quick Lunch

    visu coaching quick lunch

    Vendredi 16 février 2018 12:30 – 14:00 • Mégacité AMIENS

    4 Ateliers, 4 Thèmes, 4 coachs pour être performant le jour J !

    • Tu es en recherche d’un emploi, d’une alternance en entreprise ?
    • Tu souhaites optimiser ton futur entretien ?
    => Inscris-toi dès maintenant à ces ateliers participatifs sur le temps du midi ! (avant le 2 février 2018)

    bouton-liste-exposant

     

    http://www.lavoixletudiant.com/salons/salon-de-lalternance-et-de-lapprentissage-picardie/

     

     

     

     


  • Organisées traditionnellement la troisième semaine de janvier, les journées nationales des cordées de la réussite et des parcours d’excellence se dérouleront au cours de la semaine du 15 au 20 janvier 2018. Elles ont vocation à mobiliser dans toutes les académies, les établissements d’enseignement secondaire (collèges et lycées généraux, technologiques et professionnels) avec les établissements d’enseignement supérieur, les associations et les acteurs du monde économique impliqués, parfois depuis plusieurs années, dans l’accompagnement des collégiens et lycéens.

    Comme l’an dernier, cette neuvième édition sera également l’occasion de valoriser les actions menées dans le cadre des parcours d’excellence mis en place depuis le rentrée 2016, qui s’adressent en priorité aux élèves de 3ème des collèges de l’éducation prioritaire renforcée (REP+).

    http://www.cordeesdelareussite.fr/1621-janvier-2018-journees-nationales-des-cordees-de-la-reussite-et-des-parcours-dexcellence

     

     


  • Depuis la rentrée des vacances de la Toussaint 2017, il est proposé aux collégiens, dans leur établissement, un temps d’étude accompagnée pour réaliser leurs devoirs. Cette étude est gratuite. Chaque enfant doit pouvoir travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse, avec la possibilité d’être aidé quand il en a besoin.

     

    Le principe : proposer à tous les élèves volontaires un créneau d'une heure par jour et par niveau, pour faire les devoirs qu'ils auraient faits à la maison, comme par exemple cette heure d'entrainement à l'épreuve du brevet à laquelle sont venus participer des élèves de 3ème.

    Le dispositif renforce la lutte contre l'inégalité des chances dans la scolarité et donne des signes encourageants en termes de participation des élèves.

     

    Devoirs faits n'est pas un cours supplémentaire, mais bien un temps dédié à la réalisation des devoirs, en lien avec les connaissances et compétences travaillées en classe. Si un élève a des difficultés de compréhension, c’est l’occasion de revenir sur ce qui n’a pas été compris ou maîtrisé "au fil de l’eau".

    Devoirs faits est un moment privilégié pour que l’élève donne du sens à son travail personnel : questionner les démarches proposées, interroger ses propres méthodes, mettre à l’essai ce qu’il a compris, réinvestir les apprentissages tout en bénéficiant, au besoin, de l’accompagnement de professionnels aptes à lui apporter toute l’aide nécessaire.

    Une personne encadrante est prévue pour chaque heure, sa participation basée sur le volontariat des professeurs
    et rémunérée en heures supplémentaires ou en faisant appel à des personnes en service civique.

     

    Dispositif pour lutter contre l'inégalité des chances à l'école : le dispositif Devoirs faits

     
    Page à consulter

    L'accompagnement des collégiens

    Sites à consulter

    Éduscol
    Devoirs faits

    • Vademecum à destination des principaux de collège
    • Accompagner la réussite des élèves
    • Principes d'organisation
    • Une nécessaire coordination des acteurs

    Devoirs faits, une aide aux devoirs pour les collégiens

     

    Exemple au collège Henri Matisse de Bohain en Vermandois

    http://www.matele.tv


  • http://dolto.lyc.ac-amiens.fr/IMG/jpg/DSC00376.jpg

    Le samedi 17 mars 2018

     221 Avenue des Lilas,
    02120 Guise
    03 23 61 81 50

    http://dolto.lyc.ac-amiens.fr/

     

    Les formations :

     CAP (Certificat d'aptitude professionnelle)

        CAP Accompagnant éducatif petite enfance

        CAP Assistant technique en milieux familial et collectif

     Baccalauréat professionnel

        Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option B : en structure

        Bac pro Accueil - relation clients et usagers

        Bac pro Commerce

        Bac pro Gestion-administration
     
     
     

     


  • Portes Ouvertes des Lycées de Saint-Quentin

    Le samedi 10 février 2018 :

    Lycée Jean Bouin
    Lycée des métiers humain et créatif

    Rue Gaston Bachelard
    02100 Saint-Quentin
    Tel : 03 23 62 85 00
    Fax : 03 23 05 09 71
    E-mail : ce.0022042j@ac-amiens.fr

    http://bouin.lyc.ac-amiens.fr/

    Lycée Pierre de la Ramée

    1 rue Jules Siegfried,
    02100 SAINT-QUENTIN
    Téléphone : 03.23.62.83.00
    E-mail : ce.0020049t@ac-amiens.fr

    http://delaramee.lyc.ac-amiens.fr/

    Lycée Henri Martin

    1 rue Gabriel Girodon
    02100 Saint-Quentin
    03 23 06 38 38

    http://www.lyceehenrimartin.fr/

    Le samedi 17 février 2018 :

    Espace Scolaire Condorcet

    17 rue Henri Hertz, 02100 SAINT-QUENTIN
    Tel: 03 23 08 44 44
    Fax: 03 23 08 44 48
    Email: condorcet.st-quentin@ac-amiens.fr

    http://condorcet02.lyc.ac-amiens.fr/site/

    Lycée Colard Noël
    Lycée des Métiers du Bâtiment et de l'Hôtellerie

    132 Avenue de la République
    02100 SAINT-QUENTIN
    Téléphone : 03.23.65.11.38

    Fax : 03.23.65.59.78
    Mail :  ce.0020052W@ac-amiens.fr

    http://colard-noel.lyc.ac-amiens.fr/

    Lycée des métiers de l’Ameublement

    Rue Fleming
    02100 SAINT-QUENTIN
    Téléphone : 03 23 65 09 98
    E-mail : ce.0020051v@ac-amiens.fr

     

     

     

     


  • Portes Ouvertes ! Université de Picardie Jules Vernes

     

    Saint-Quentin :

    http://www.insset.u-picardie.fr/images/logo/logoStQuent-INSSET-2016.png

    L'INSSET est une composante de L'Université de Picardie Jules Verne, localisée à Saint-Quentin.
     
    Un catalogue de formations autour des Sciences pour l'Ingénieur (SPI), du Web Développement (LPRO WEB), du Cloud Computing and mobility (CCM), la Logistique (MIL - LI), la Conception et Simulation de produits (CSP) et des Systèmes Embarqués (SE).
     

    Institut Supérieur des Sciences Et Techniques (INSSET)

    48 rue d'Ostende CS10422

    02315 SAINT-QUENTIN Cedex

    Standard : (+33) 3 23 62 89 59

    http://www.insset.u-picardie.fr/

     

    L'IUT de l'Aisne, c'est...

    Une composante à part entière de l'Université de Picardie Jules Verne (UPJV), l'Institut Universitaire de Technologie de l'Aisne, créé en 1998 et implanté sur trois sites, permet, après deux années de formation, au titulaire d'un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) d'acquérir l'ensemble des connaissances et savoir-faire nécessaires à une intégration rapide sur le marché du travail ou à une poursuite d’études. L’IUT de l’Aisne, à travers ces 6 départements, couvrent une grande variété de formations et de débouchés


    6 départements répartis sur 3 sites (Saint-Quentin, Laon, Soissons-Cuffies)

    Génie électrique et Informatique Industrielle (GE2I)
    Qualité Logistique Industrielle et Organisation (QLIO)
    Carrières Juridiques (CJ)
    Techniques de Commercialisation (TC)
    Génie Mécanique et Productique (GMP)
    Génie Chimique - Génie des Procédés (GC-GP)

     

    IUT de l'Aisne

    Campus de St-Quentin
    48, rue d'Ostende
    02100 Saint-Quentin
    Tél. 03 23 50 36 90

    Campus de Soissons

    13/15, av. François Mitterrand
    02880 Cuffies
    Tél. 03 23 76 40 10/20

    Campus de Laon
    2, rue Pierre Curie
    02000 Laon
    Tél. 03 23 26 01 48

    https://iut-aisne.u-picardie.fr/

     

     

     

    Email: scolarite@insset.u-picardie.fr


  • Le logo du Lycée Jean Bouin change !

    JEAN BOUIN Lycée des métiers - humain & créatif

     

    Lycée Jean Bouin

    Lycée des métiers de la mode, des services à la personne et aux collectivités
    Rue Gaston Bachelard
    02100 Saint-Quentin
    Tel : 03 23 62 85 00
    Fax : 03 23 05 09 71
    E-mail : ce.0022042j@ac-amiens.fr

    Plus de renseignements : http://bouin.lyc.ac-amiens.fr/

     

     


  • L'École compte parmi ses missions fondamentales celle de faire acquérir le respect de l'égalité entre femmes et hommes. À cette fin, elle veille à favoriser, à tous les niveaux, la mixité et l'égalité, notamment en matière d'orientation, ainsi qu'à prévenir les comportements sexistes et les violences qui peuvent en résulter.

     

    Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école

    Le code de l'éducation rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel.

    Les établissements sont invités à inscrire cette problématique dans leur règlement intérieur et à mettre en place, dans le cadre des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), des actions de sensibilisation et de formation dédiées. Les écoles, collèges et lycées sont également incités à nouer des partenariats, notamment avec des acteurs du monde économique et professionnel ou du secteur associatif, pour développer des projets éducatifs autour de l'égalité. Pour ce qui concerne les contenus d'enseignement, le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et les programmes d'enseignement moral et civique ainsi que les quatre parcours éducatifs de l'élève (parcours citoyen, parcours d'éducation artistique et culturelle, parcours éducatif de santé, parcours Avenir) identifient précisément le respect de l'autre sexe et le refus des stéréotypes parmi les compétences sociales et civiques que tout élève doit acquérir.

    Une situation contrastée

    Les filles réussissent mieux que les garçons

    Dès l'école primaire, les filles obtiennent de meilleurs résultats scolaires que les garçons. Elles redoublent moins, leur taux de réussite au diplôme national du brevet et au baccalauréat est plus élevé.

    ...mais n'ont pas les mêmes parcours scolaires

    À la fin du collège, quels que soient leur milieu social d’origine ou leur réussite scolaire, les filles s’orientent davantage vers l’enseignement général et technologique que vers l’enseignement professionnel (et très rarement dans les sections industrielles).
    Dans l’enseignement général et technologique, elles délaissent plus facilement les filières scientifiques et techniques. Elles choisissent également des options différentes des garçons.

    Après le baccalauréat, dans les classes préparatoires aux grandes écoles, 74 % des élèves des filières littéraires sont des filles, pour 30 % des élèves de filières scientifiques. Seulement 29 % des diplômes d’ingénieurs sont délivrés à des femmes.

    Les différences d’orientation entre filles et garçons ont des conséquences sur leur insertion dans l’emploi.

    Filles et garçons intériorisent les stéréotypes

    Filles et garçons continuent à se conformer à ce qui est présenté comme leur domaine respectif de compétence dans les schémas socioprofessionnels fortement stéréotypés. Cette persistance des choix sexués est autant le fait des garçons que des filles :

    par exemple : 

    • quand ils se jugent très bons en mathématiques, huit garçons sur dix vont en filière scientifique
    • quand elles se jugent très bonnes en mathématiques, six filles sur dix vont en filière scientifique

    Un objectif ambitieux : rééquilibrer les filières

    En Europe, le processus de Lisbonne s’est fixé un objectif : l’excellence scientifique et technologique. Augmenter la part des femmes dans ces métiers est un des moyens d’y parvenir.

    http://www.education.gouv.fr/cid4006/egalite-des-filles-et-des-garcons.html

    Introduction aux outils pour l'égalité entre les filles et les garçons à l’école

    Un site internet dédié met à disposition des "Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons".

    https://www.reseau-canope.fr/outils-egalite-filles-garcons.html

     

    Métiers et sexe : les professions ont-elles un genre ?

    Anne Boineau (monster.fr)
    Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur

    Filles et garçons sur le chemin de l'égalité, de l'école à l'enseignement supérieur. Édition 2017

    Télécharger Filles et garçons sur le chemin de l'égalité 2017

     

    Sites à consulter :

    Éduscol
    dossier : l'égalité filles/garçons
    missions du comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté

    Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons

    • Fondements et enjeux
    • Agir en classe
    • Agir dans l'école
    • Se former / S’informer

    Outils pour l'égalité entre les filles et les garçons

    Onisep

    Des métiers et des formations ouverts aux filles comme aux garçons. Des infos et des témoignages de parcours réussis. Des séquences pédagogiques pour les équipes éducatives.

    Égalité Filles - Garçons sur le site de l'Onisep

     

     


  • L'industrie représente, pour l’économie de la France, 3 millions d'emplois et plus de 12% du Produit intérieur brut (PIB). Si l'image de l'industrie continue de s'améliorer auprès des Français, notamment des jeunes, les entreprises rencontrent pourtant des difficultés de recrutement. La semaine de l'Industrie vise à valoriser l'industrie, à mieux faire connaitre les métiers et les opportunités de carrière qu'offre le secteur industriel.

    La huitième édition de la semaine de l'industrie se tiendra du 26 mars au 1er avril 2018.

    La Semaine de l'Industrie, qu'est-ce que c'est ?

    La Semaine de l’Industrie, manifestation annuelle d’ampleur nationale, contribue depuis 2011 à changer le regard du public et plus particulièrement des jeunes sur l’Industrie grâce à des événements organisés en France métropolitaine et DOM-TOM.

    Un large choix d’événements (job dating, visites d’entreprise, conférences/débats, intervention en classe…)  est proposé au public afin de découvrir une industrie innovante, moderne et respectueuse de l’environnement.

    La Semaine de l'industrie invite le grand public et notamment les jeunes à découvrir le secteur industriel et ses métiers.

    https://www.entreprises.gouv.fr/semaine-industrie

     

    Qu’est-ce que l’industrie ?

    A priori, l’industrie désigne les activités de production liées à la transformation de la matière au moyen de machines et de processus plus ou moins sophistiqués. Cette définition classique colle aux images traditionnelles des hauts-fourneaux et des grands ateliers d’assemblage à la chaîne rassemblant des milliers d’ouvriers non qualifiés.

    Mais l’industrie a beaucoup changé depuis cette époque. D’une part, il n’est plus possible - si tant est que cela ait vraiment été le cas par le passé - de l’identifier à quelques secteurs emblématiques (sidérurgie, automobile...) : elle s’est diversifiée et ses chaînes de valeur se sont considérablement complexifiées. D’autre part, les grandes entreprises intégrées de l’ère fordiste sont de plus en plus rares et la troisième révolution industrielle privilégie l’emploi qualifié, voire très qualifié.

    Enfin et surtout, les frontières entre industrie et services se sont déplacées. D’un côté, les entreprises industrielles se sont concentrées sur leur cœur de métier, externalisant les activités de services qu’elles intégraient traditionnellement. De l’autre, elles ont développé de nouvelles activités de services (services financiers, commerciaux, etc.). Du coup, il devient de plus en plus difficile de saisir la réalité de l’industrie à partir de catégories de produits. C’est pourquoi Gilles Le Blanc propose de la définir à partir de processus économiques. Il vise en particulier le travail de standardisation, dont l’objectif est de produire des biens en grande série et de réaliser ainsi des économies d’échelle. Ce serait là le véritable caractère distinctif de l’industrie.

    Alternatives Économiques Hors-série n°093

     

    Le secteur de l'industrie

    Le secteur de l'industrie regroupe les métiers de la conception, de la fabrication, de la vente des biens de consommation. Il faut donc avoir un sens créatif, du savoir-faire, et des compétences de gestion et de négociation. L'industrie est en constante évolution, les technologies de pointe offrent de nouvelles opportunités notamment dans le domaine du  développement durable.

     

    Les métiers de l'industrie : formation et compétences requises

    L'Industrie est le deuxième secteur le plus important de l'économie française : il représente près de 4 millions d'emplois directs, et plus encore avec tous les fournisseurs de biens ou de services qui travaillent avec lui.

    A elle seule, l'Industrie française regroupe près de 163 766 entreprises.

    Le principal attrait de ce poids lourd de l'économie, est de recouvrir tellement de domaines que les possibilités offertes d'y trouver du travail qui te plaise sont réelles et multiples !

    Cette attractivité contraste avec la mauvaise réputation dont le secteur a pâti pendant longtemps : pénibilité, métiers peu intéressants, mauvaises rémunérations, emplois non qualifiés... L'industrie a connu de nombreuses révolutions. L'arrivée des techniques ultra-modernes d'automatisation de la fabrication ont considérablement réduit la pénibilité du travail, faisant émerger du même coup nombre de métiers high tech, nécessitant diplômes et compétences techniques. Cette requalification des métiers s'est accompagnée d'une course à l'innovation : ce secteur est l'un de ceux qui emploient le plus de chercheurs du privé, bénéficiant de près de 24 milliards d'euros par an de crédits pour inventer les nouvelles technologies de demain. On est loin de Zola !

    Enfin, qu'il s'agisse de métallurgie, de chimie, d'aéronautique, de pharmacie, d'agro-alimentaire ou d'énergie, l'industrie française t'ouvre ses portes quelle que soit ta formation depuis le CAP jusqu'à bac +5, que tu aies la fibre environnementale, l'esprit bricoleur ou l'âme d'un chercheur. Quand on te dit que les possibilités sont immenses !

     

    Les métiers de l'industrie : marché de l'emploi

    Même s’il décroit au profit de des services, le secteur de l'industrie représente toujours une part significative du marché de l'emploi. La chimie, la pharmacie, l'habillement, l'agro-alimentaire comme la métallurgie sont concernés.

    Le développement durable, les nanotechnologies ouvrent de nouvelles perspectives passionnantes et rémunératrices.

    En France, plus d'un salarié sur cinq travaille dans l'industrie. Les trois quarts des salariés sont employés dans le secteur tertiaire (administration, activités financières, recherche...). La situation du recrutement est très variable d'une filière à l'autre.

    http://www.imaginetonfutur.com/eco-secteur-industrie.html

     

     

    Les activités industrielles en France

    La huitième édition de la semaine de l'industrie se tiendra du 26 mars au 1er avril 2018.

    https://www.entreprises.gouv.fr/semaine-industrie/activites-industrielles-france

     

    Afin de mieux cerner le secteur industriel voici la liste des branches industrielles qui le composent :
    Industries agroalimentaires ; Équipements électriques et électroniques & composants électriques et électroniques , Équipements du foyer, Pharmacie Parfumerie Entretien ; Chimie caoutchouc et plastique ; Industrie du bois et du papier ; Édition imprimerie, reproduction ; Équipements mécaniques ; Métallurgie transformation des métaux; Automobile, Industrie des produits minéraux ; Industrie textile ; Habillement et cuir ; Construction navale aéronautique ferroviaire ; Production et distribution d’électricité de gaz et d’eau ; Production de combustibles et carburants. INSEE

     

    MÉTIERS DE L'INDUSTRIE : CE QUE VOUS EN PENSEZ !

    Imagine ton futur est allé à la rencontre de jeunes afin de recueillir leurs connaissances et avis sur ce secteur. (2010)

     

    L’industrie en France (2015, base 2010)

    La huitième édition de la semaine de l'industrie se tiendra du 26 mars au 1er avril 2018.

    La huitième édition de la semaine de l'industrie se tiendra du 26 mars au 1er avril 2018.

    http://www.gouvernement.fr/partage/3813-l-industrie-en-france

     

    Mon Industrie - ONISEP

    La huitième édition de la semaine de l'industrie se tiendra du 26 mars au 1er avril 2018.

    http://www.onisep.fr/Mon-industrie

     

     

     

     


  • L’économie axonaise enregistre de nombreux signaux favorables au cours de ce 3ème trimestre 2017

    Les signes de redressement de l’activité qui montrent la pérennité de la croissance au niveau national sont visibles pour les entreprises axonaises. 60% des dirigeants sont satisfaits de leur niveau d’affaires pour les 3 derniers mois, portant le solde d’opinions à 47. Si les volumes reviennent, les prix restent cependant sous pression, ce qui contrarie pour partie la reprise des investissements.

    Sur le marché de l’emploi, les indicateurs sont au vert avec 26% de chefs d’entreprises qui déclarent une hausse de leurs effectifs au cours des 3 derniers mois contre 8% à la baisse, soit un solde de 18 points, traduisant pour partie le caractère pérenne de la reprise.
    Pour la fin d’année, les dirigeants axonais demeurent optimistes.

     

    Horizon éco - Hauts-de-France - n°256 - Situation économique des entreprises de l’Aisne au 3ème trimestre 2017

     

    Télécharger « Flash_Aisne_Sept2017.pdf »

     

    Présentation des chiffres clés de l'économie du département de l'Aisne. 03/04/2017

     

    Télécharger « Chiffres-cles-Aisne-2017..pdf »

     

    http://www.aisne.cci.fr

     

     

     

     


  • "Un jeune sur deux souhaite travailler dans l'industrie !" Pour la 5e édition consécutive, Arts et Métiers dévoile les résultat de son étude « Les jeunes et l’industrie » réalisée en partenariat avec OpinionWay. Cette étude est destinée à comprendre et analyser la perception de l’industrie qu’ont les lycéens des séries Scientifique et Technologique.

    Une opinion en constante amélioration depuis 5 ans

    La perception positive de l’industrie par les lycéens, en série S et technologique, a atteint son plus haut niveau depuis la mise en place du baromètre, 77% des lycéens ayant une bonne opinion de l’industrie. (+ 8 points sur 5 ans). Le rôle majeur dans l’économie et l’innovation qu’elle crée sont les principales raisons avancées. À l’inverse, les difficultés économiques de l’industrie et la pollution qu’elle génère expliquent l’image négative qu’en ont 22% des lycéens.

    Loin de l’image parfois véhiculée d’un secteur vieillissant, les jeunes affichent un certain optimisme pour l’industrie, considérant qu’en plus de représenter un secteur crucial, elle est également un secteur d’avenir. Cette industrie du futur, fondée sur l’innovation leur apparait comme une perspective réaliste.

    « Sondage OpinionWay pour Arts et Métiers ParisTech » 


  • La Cité des métiers de Saint-Quentin et son centre associé de Bohain-en-Vermandois organise une semaine dédiée aux métiers de la Métallurgie et de la Plasturgie
    du 11 au 15 décembre 2017.

    Au programme:

    •     Visite d'entreprises
    •     Visite de centres de formation

        Deux temps forts dédiés à ces métiers :

    Le mercredi 13 décembre de 10h à 12h et de 14h à 17h dans nos locaux au 8, boulevard Cordier à Saint-Quentin

    Le vendredi 15 décembre de 10h à 12h et de 14h à 17h à la Maison de l'Emploi et de la Formation de Bohain-en Vermandois, 6 rue Marcelin Berthelot.

    Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à contacter Sophie Vitasse au 03.64.17.00.38 ou par mail à svitasse@maisonemploi-saintquentin.fr

    Campus des métiers : former des jeunes aux besoins du secteur de la métallurgie-plasturgie

     

    Les campus des métiers et des qualifications au cœur du redressement productif des territoires.

    Les Campus des métiers et des qualifications contribuent à soutenir, par la formation, les politiques territoriales de développement économique et social. Leur dynamique doit faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi. Ils peuvent en outre s’inscrire dans une synergie avec les pôles de compétitivités régionaux.

    C’est pour répondre à ces enjeux que les collectivités régionales sont associées dès la conception du campus.

    La loi pour la refondation de l’école du 8 juillet 2013 fixe à la Nation l’objectif de valoriser l’enseignement professionnel, atout pour le redressement productif de la France et pour l’insertion professionnelle des jeunes. La création des Campus des métiers et des qualifications s’inscrit dans cette perspective.

    Les campus des métiers regroupent des acteurs de la formation professionnelle autour d'une filière économique. Ils sont construits autour d'un secteur d'activité d'excellence correspondant à enjeu économique national ou régional soutenu par la collectivité et les entreprises. 12 campus sont déjà labellisés.

    http://www.education.gouv.fr/cid74455/les-campus-des-metiers-et-des-qualifications-au-coeur-du-redressement-productif-des-territoires.html

     

    Campus des métiers : former des jeunes aux besoins du secteur de la métallurgie-plasturgie

     

    Destiné à revaloriser l’enseignement professionnel dans la Région Picardie, le Campus des métiers et des qualifications de la métallurgie et de la plasturgie constitue un pôle composé d’une dizaine d’établissements de formation, de partenaires industriels et de branches telles que l’UIMM, La Fédération de la plasturgie et des composites et bien entendu le syndicat régional DIP ICAP pour le soutien au niveau territorial. Leur objectif : proposer une offre de formation complète adaptée aux besoins des entreprises dans les secteurs pourvoyeurs d’emplois que sont la plasturgie et la métallurgie.

    En appui autour du plateau productique du lycée Condorcet de Saint-Quentin, les établissements de formation associés à ce Campus, dont le lycée Jean Macé de Chauny proposant des formations en plasturgie et composites, vont travailler en réseau pour encourager l’orientation vers les métiers de l’industrie, actuellement en déficit d’image et qui pourtant offre des perspectives d’emplois.

    Les missions de ce Campus, articulées autour de la valorisation de la voie professionnelle, du partenariat et du développement de  projets collaboratifs sont multiples :

    • Mutualiser les moyens, compétences et connaissances de chacun afin de développer le tissu industriel régional.
    • Offrir une meilleure cohésion de la formation en lien avec les transformations du monde économique.
    • Dynamiser l’innovation au sein des entreprises et permettre aux laboratoires de développer leurs moyens techniques.
    • Le Campus doit permettre l’accès à tous les niveaux de formation professionnelle et se consacrer tout autant à la réduction des sorties sans qualifications qu’à la démocratisation de l’accès aux diplômes de l’enseignement supérieur.

    Espace scolaire Condorcet : http://condorcet02.lyc.ac-amiens.fr/site/

    Lycées publics de Chauny : http://www.lycees-publics-chauny.fr/

     

    Secteur industriel de la production des métaux et de leurs alliages, la métallurgie française regroupe, selon l'UIMM, Union des industries et métiers de la métallurgie, près de 43 000 entreprises. Plus de 8 entreprises sur 10 sont des PME.

    Les industries métallurgiques ou technologiques sont derrière tout ce qui roule, flotte ou vole… Mais aussi derrière les composants électroniques, toujours plus miniaturisés pour développer des appareils domestiques ou portables de plus en plus puissants. Elles ont de nombreuses applications que nous ne voyons pas mais dont l'utilité sociale est immense : développement de nouvelles énergies, matériel médical et chirurgical…

    Soumises à une forte concurrence internationale des pays émergents (Chine, Inde, Russie), à l'augmentation du prix des matières premières et une demande intérieure peu dynamique, les entreprises s'adaptent, au prix de restructurations, d'une réorientation de leur offre et de changements organisationnels conséquents.

    En dépit de la perte des emplois industriels, les différents secteurs de la métallurgie continuent à recruter pour compenser les nombreux départs en retraite.

    En ce qui concerne le secteur de la plasturgie, il faut savoir que la France se situe au 5e rang mondial et au 2e rang européen, avec 4 500 milliers de tonnes livrées par an.

    La plasturgie est l'industrie qui conçoit et fabrique les produits en matière plastique : bouteilles, canalisations, pare-chocs.... le plastique est omniprésent dans les objets du quotidien !

    Selon la Fédération de la plasturgie, le secteur compte environ 135 000 salariés et 3 750 entreprises, dont 2 leaders mondiaux (Michelin et Hutchinson), une trentaine de grandes entreprises et de très nombreuses PME (plus de 71 %).

    http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_197515/les-metiers-de-la-metallurgie-et-de-la-plasturgie

     

    La métallurgie est la science des matériaux qui étudie les métaux, leurs élaborations, leurs propriétés, leurs traitements. Par extension, on désigne ainsi, l’industrie de la fabrication des métaux et des alliages, qui repose sur la maîtrise de cette science.

    Les métiers de la métallurgie

    Les métiers de la métallurgie se trouvent dans les secteurs de la structure métallique, de la productique (travail sur des machines-outils), de la mécanique industrielle, de l'électrotechnique (électricité) et de l'électronique.

    Les métallurgistes fabriquent des pièces usinées en métal ou en acier, ainsi que des composants pour appareils, machines et structures. Ils utilisent des machines à souder, des appareils pour les opérations de réglage, des machines à commande numérique. Les techniques de formage du métal déterminent les grands secteurs d'emplois de la métallurgie : la fonderie, la forge et la chaudronnerie.

    Pour donner une forme au métal, les professionnels de la fonderie (mouleurs-noyauteurs, de l'ouvrier qualifié au technicien supérieur) le chauffent, le fondent et le coulent dans un moule reproduisant la pièce voulue.

    A l'inverse, chaudronniers, tôliers et métalliers travaillent le métal à froid : ils donnent une forme à une feuille de métal ou à une barre en la tapant, la pliant ou la coupant.

    Quant aux soudeurs, ils sont chargés d'assembler les pièces réalisées par les autres spécialistes en s'appuyant sur des documents techniques.

    Mais la métallurgie ne concerne pas que la chaudronnerie et la sidérurgie, mais aussi l'électronique, l'électrotechnique ou l'informatique industrielle.

    Les débouchés se trouvent majoritairement dans des grandes entreprises : l'automobile, le ferroviaire, l'aéronautique, les ascenseurs, mais aussi dans les petites entreprises qui fabriquent des machines, des robots et qui font de la maintenance.

    Tous les niveaux scolaires sont requis du CAP à l'ingénieur en passant par les bacs pro, les bacs STI2D et les BTS.

     

    La plasturgie est l'ensemble des techniques utilisées par l'industrie du plastique pour la transformation des matières plastiques (polymères). Littéralement, la plasturgie est le travail du plastique.

    La plasturgie est une industrie relativement récente si on la compare aux autres industries telles que la sidérurgie avec laquelle elle partage certains points communs (gestion de la fusion, moulage, etc.)

    La plasturgie est aussi depuis peu confrontée à l'apparition d'imprimantes 3D de plus en plus sophistiquées qui remettent en cause de nombreux savoir-faire et techniques (ex. : plus besoin de moules pour les petites pièces).

    Les métiers de la plasturgie

    Les métiers de la plasturgie concernent la conception, la production, la maintenance et de nombreuses fonctions transverses : qualité, recherche et développement, commercial et marketing... La matière plastique étant omniprésente, les débouchés sont très diversifiés : emballage, automobile,bâtiment, aéronautique, médical...

    Automatisation et robotisation obligent, la plasturgie recrute à différents niveaux des professionnels qualifiés. Elle dispose d'une filière complète de formation du CAP au diplôme d'ingénieur spécialisé en plasturgie, en passant par le bac pro, le BTS et la licence professionnelle.

    Si la période est économiquement difficile, les entreprises manquent paradoxalement de personnel qualifié. Elles auront de plus rapidement à faire face à 3 000 départs à la retraite...

    Les principales fonctions recherchées sont en production et en administration, commercial et marketing et en maintenance, méthode, outillage.

    http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_197463/les-metiers-de-la-metallurgie

    https://www.laplasturgie.fr/deux-campus-des-metiers-et-des-qualifications-dedies-a-la-plasturgie-et-aux-composites-viennent-detre-inaugures/

     

    Présentation du Campus des métiers de Saint-Quentin :
    former des jeunes aux besoins du secteur de la métallurgie-plasturgie

     

    http://www.onisep.fr/var/onisep/storage/images/media/regions/hauts-de-france/picardie/images/cmq-plasturgie-metallurgie/visuel-home-cmq_300x300/17960471-2-fre-FR/Visuel-home-CMQ_300x300_thematic_2.png 

    Lien de la page thématique sur le Campus des métiers et des qualifications de la métallurgie et de la plasturgie :

    www.onisep.fr/amiens/campus-plasturgie-metallurgie

    Campus des métiers : former des jeunes aux besoins du secteur de la métallurgie-plasturgie

     

     

    Le CIO de Saint-Quentin et ses conseillers (psychologues de l’Éducation Nationale) répondent à vos questions sur l’orientation, les filières de formation et les métiers. Vous êtes collégien, lycéen, étudiant, parent, vous pouvez les contacter en prenant rendez-vous

    au 03 23 64 27 77

    CIO de Saint-Quentin

    38 bis Boulevard Gambetta

    02100 Saint-Quentin

    ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h30

    le samedi de 9h à 11h

    Ouvert pendant les périodes de vacances scolaires de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30

     

     

     


  • En savoir plus : Semaine de la persévérance scolaire du 4 au 8 décembre 2017

     

    Semaine de la persévérance scolaire : Moteur, un concours vidéos

     

    Semaine de la persévérance scolaire : Moteur, un concours vidéos

     

     

    Semaine de la persévérance scolaire : Moteur, un concours vidéos

     

     

     

     

     

     


  • Le Forum accueille les élèves de première et de terminale, de tous les lycées publics et privés de l'académie d'Amiens, ainsi que les étudiants.
    Il permet à tous les jeunes de s'informer et de préparer leur orientation.

    Le Forum est ouvert aux parents. Les Fédérations de parents d'élèves, FCPE, PEEP, APEL, les accueillent également sur leur stand.

    Le Forum est organisé en 7 Espaces : Formations, Orientation, Vie de l'étudiant.e, Emploi-Formation-Alternance, Europe et International, Rencontres avec des professionnels "Le Quart d'heure métiers", Innovation et recherche.

    Pourquoi ?

    Pour récolter en une seule visite, le maximum d'informations indispensables à la préparation de l'orientation après le bac. Orientation, études, vie pratique : toutes les réponses sont au Forum.

    http://www.ac-amiens.fr/forumdulyceen/web/images/forum-lyceen-2018.gif


    Le Forum est ouvert du jeudi 25 janvier au samedi 27 janvier 2018 
    de 9h30 à 17h
    à Mégacité à Amiens.


    L'entrée est gratuite.

    http://www.megacite.fr/sfSympalBossSiteModel1Plugin/images/megacite/logo.png
    Mégacité
    Avenue de l'Hippodrome
    80011 Amiens Cedex 1
     

    Le Forum du lycéen à l'étudiant à Amiens

    Le Forum est un temps fort de l'orientation en première et en terminale. Préparez votre visite pour en profiter au maximum.
     

    1. Avant votre visite

    2. Le jour de votre visite

    • Interrogez les enseignants et les étudiants présents sur les stands de l'Espace Formation. Avec le plan distribué le jour de votre visite, vous les localiserez facilement. Pour aborder tous les aspects des formations qui vous intéressent, voici une liste de questions à télécharger :
      " S'informer sur les formations ".

    • 2 plans vous permettent de cibler les espaces du Forum à visiter :
      " J'envisage de poursuivre mes études : que faire au Forum ? "
      " J'envisage d'entrer dans la vie active : que faire au Forum ? ".

    • Vous voulez approfondir une information ? Vous n'avez pas d'idée précise de ce que vous aimeriez faire plus tard ? Rendez-vous sur l'Espace Orientation du Forum pour consulter la documentation de l'Onisep, creuser vos intérêts avec des logiciels d'aide à l'orientation, rencontrer un ou une psychologue de l'Education nationale (ex. conseiller.ère d'orientation-psychologue).

    • Dans l'Espace Vie de l’Étudiant.e, posez vos questions sur le logement, les bourses d'études, les transports, la santé, la sécurité sociale.

    • Dans l'Espace Innovation Recherche, venez découvrir des domaines d'activités à travers les travaux de scientifiques et de chercheurs.

    • Dans l'Espace Emploi-formation-alternance, venez découvrir l'apprentissage, les métiers de la sécurité et de la défense, de la fonction publique et de l'animation. 

    • Profitez de votre visite pour vous informer sur les études, les stages, les jobs à l'étranger. L'Espace Europe et International vous offre l'occasion unique de rencontrer des spécialistes de l'orientation de nombreux pays. Des mini-conférences sont organisées.

    • Le Forum vous offre l'occasion de rencontrer un.e professionnel.le et de lui poser des questions sur son métier pendant 15 minutes. De nombreux secteurs d'activité sont représentés : paramédical, social, commerce-vente-distribution, bâtiment-travaux publics, informatique, droit, information-communication... Ces  Rencontres ont lieu le jeudi et le vendredi, sur l'espace Rencontre avec des professionnels : le quart d'heure métiers, de 10h30 à 12h30 et de 13h30 à 15h30. Pour n'oublier aucune facette du métier qui vous intéresse, voici une liste de questions à télécharger : " Dialoguer avec un.e professionnel.le ".

    • Participez aux conférences dans les espaces Orientation, Innovation recherche et Europe et international.


    3. Après le Forum

    L'orientation est un processus qui s'inscrit dans la durée. Tout au long de l'année, les psychologues de l'Education nationale vous accompagnent dans vos choix. L'Onisep élabore des documents d'information, diffusés dans les établissements scolaires aux élèves de terminale.


    http://www.ac-amiens.fr/forumdulyceen/web/

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires